mercredi 24 mai 2023

Michael McDowell - Pluie

Michael McDowell, Pluie, Tome 6/6 de Blackwater, 1983, 253 pages

Après La Crue, La Digue, La Maison, La Guerre et La Fortune, Pluie - et non "La Pluie", l'un des rares défauts de cette série - est le sixième et dernier tome de la saga Blackwater. La très bonne saga Blackwater, je peux maintenant l'affirmer en toute connaissance de cause.
« Les traiteurs s'inquiétèrent du risque de pluie, mais les Caskey n'avaient aucune crainte. Elinor avait déclaré, avec son autorité et son laconisme habituels : "Pas de pluie, aujourd'hui." »
Après plusieurs décennies de cohabitation entre eux et le lecteur, comment conclure l'histoire des Caskey ? À l'image du reste de la série, dans la simple continuité des évènements précédents et de la manière la plus logique qui soit. Le récit prend parfois, dans cet ultime volume, un peu plus le jetski que le canot pour arriver au bout de sa rivière et y emmener tous ses affluents, mais sans que cela soit vraiment dérangeant, la conclusion étant à la hauteur. Blackwater ne pouvait que se terminer ainsi. Sans grande surprise mais de manière tout à fait satisfaisante, au moment où il était opportun de conclure. Merci Monsieur Michael McDowell, merci Monsieur Toussaint Louverture : ce fut une très bonne traversée !

Couverture : Pedro Oyarbide / Traduction : Hélène Charrier et Yoko Lacour
D'autres avis : FeyGirl, Gromovar, Célinedanaë, Vert, Lorhkan, ...

16 commentaires:

  1. Heureux de voir que tu as aimé cette série du début à la la fin. Généralement le final est souvent décevant soit parce que cela s'arrête, soit parce que cela se termine pas comme l'on aimerait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Maki : Oui, les fins de sagas c'est toujours risqué, mais là c'est vraiment idéal, ça laisse une très bonne impression.

      Supprimer
  2. " l'un des rares défauts" -> toi aussi ça trigger ton ataxophobie ?

    J'imagine Mary-Love sur un jetski pourchassée par Elinor sur la Perdido, maintenant XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly : Tellement. J'espérais - très peu - qu'il y ait peut-être une explication à l'intérieur, mais non, ça n'a juste aucun sens. 🤷‍♂️

      C'est une vision étonnante... mais pas si insensée. xD

      Supprimer
  3. Belle fin de saga qui est à la hauteur de ce qui précède, je suis d'accord avec toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @FeyGirl : C'est tellement satisfaisant que ça soit de qualité jusqu'au bout !

      Supprimer
  4. Bon bon...donc ça vaut le coup jusqu'au bout 👍
    Et pour le titre, l'original non plus ne contient pas "the" 🤔 Et en vérifiant ça sur wiki, je découvre que l'auteur a aussi écrit le scénario de Beetlejuice 🤯

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Ksidra : Oui, ce n'est clairement pas un problème de traduction, c'est juste... 🤷‍♂️
      Oh, je ne savais pas (ou je ne m'en souvenais pas), surprenant. ^^

      Supprimer
  5. Bravo pour être allé au bout et nous faire part de ton envie et ton plaisir trouvé dans chaque tome. Je note la continuité et l'aboutissement réussi, toujours engageant.

    Et sur ton avis de ce dernier tome, je termine aussi mon rattrapage sur ton blog. Remontada satisfaisante pour moi, de quoi nourrir des envies de ci de là, autant en roman, novellas, nouvelles, bulles, essai ^^ Cool!

    (j'ai laissé passer qqs avis sans les commenter, même si tous lus!)

    (si tu sais comment faire en sorte de ne pas être obligée de retaper systématiquement pseudo et adresse à chaque com, je prends la soluce!)

    Bonne lecture et au plaisir de lires tes avis futurs ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ite : Oui, tu peux y aller sans crainte si un jour tu veux te lancer, la qualité est au rendez-vous jusqu'au bout.

      Quand j'ai vu l'avalanche de notifications, j'ai bien cru que tu avais tout commenté. J'écris vraiment trop de billets. 😅
      Un grand merci de ta visite ! =D

      (à moins d'avoir un compte google, je ne crois pas que ça soit possible =/)

      Supprimer
    2. Je ne voulais pas te donner ce sentiment de "commenter pour commenter".
      Tu n'écris pas trop de billets, c'est moi qui ai laissé filer le temps
      (dis-toi qu'ailleurs, je rattrape 3 ans de retard chez qq'un d'encore plus prolixe!!!)

      Tant pis pour la soluce ^^

      Supprimer
    3. @ite : C'est parfait !
      (3 ans, quelle folie ! 😲)

      Supprimer
  6. C'était une chouette série, et moi aussi la rupture dans le titre m'a intrigué, je me demande s'il y a une raison 🤔

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vert : S'il y en a une elle est vraiment bien cachée. 😅

      Supprimer
  7. Génial! C'est super que tu aies aimé jusqu'au bout, toi aussi!
    "un peu plus le jetski que le canot pour arriver au bout de sa rivière et y emmener tous ses affluents" --> Bravo pour la métaphore filée... 😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys : Très content de ne pas être l'exception !
      C'est presque plus une métaphore coulée là. 🙈

      Supprimer