vendredi 13 décembre 2019

Neil Gaiman - La Mythologie Viking

La Mythologie Viking, Neil Gaiman, 2017, 293 pages

Jamais titre n'aura été plus explicite. La Mythologie viking conte, en courtes nouvelles, les mythes nordiques, ceux d'Odin, Thor et Loki et de tout un florilège de personnages plus ou moins connus, de la création du monde jusqu'au Ragnarok. À partir notamment de l'Edda poétique et de l'Edda en prose, Neil Gaiman offre une sélection des mythes fondateurs de la mythologie norroise, dans une version stylistiquement "modernisée" - mais toujours "neutre" - plus simple à lire pour le lecteur d'aujourd'hui.

Le résultat est excellent. Limpide à lire, passionnant à découvrir, ne demandant aucune connaissance préalable, c'est le livre parfait pour s'initier à la mythologie nordique avec ses personnages imparfaits et hors du commun, ses aventures improbables et extraordinaires, et ses répercussions sur Midgard, notre Terre. Plaisant et instructif, une réussite de bout en bout.

D'autres avis : Vert, Gromovar, Célindanaé, ...

lundi 9 décembre 2019

Nina Allan - Complications

Complications, Nina Allan, 2008-2011, 202 pages

En horlogerie, les complications sont toutes les fonctions des montres et horloges autres que l'affichage de l'heure. Plus habituellement, une complication désigne le caractère de ce qui est compliqué, difficile à comprendre. Dans Complications de Nina Allan, il y a un peu de ces deux définitions. Mais surtout de la deuxième.

Complications est un recueil - les nouvelles étant initialement parues individuellement - mais aussi un fix-up - les nouvelles étant toutes plus ou moins liées. Malheureusement ce sont surtout les défauts de ces deux formes qui prennent le pas. Ainsi les nouvelles n'ont pas réellement de fin et de consistance en elles-même, et dans le même temps le fix-up n'apporte lui pas suffisamment de lien et de réponses d'ensemble.

Il y a pourtant de bonnes idées, un jeu et une réflexion sur le temps, mais il ne m'en reste surtout qu'un grand manque de satisfaction. À trop être dans le flou, on trébuche ; et pourquoi se relever si le chemin ne mène à rien ? Comme toutes les oeuvres atypiques, Complications souffre du syndrome "ça passe ou ça casse". C'était passé pour moi avec La Course, plus consistant et laissant le temps de s'attacher et de découvrir l'univers et ses personnages. Ça a cassé avec Complications.

D'autres avis : Shaya, ...

jeudi 5 décembre 2019

N.K. Jemisin - La Porte de Cristal

La Porte de Cristal, N.K. Jemisin, Tome 2/3 des Livres de la Terre Fracturée, 2016, 434 pages

Deuxième tome de la trilogie des Livres de la Terre Fracturée, La Porte de Cristal reprend directement là où se terminait l'excellent La Cinquième Saison. Malheureusement, le résultat est cette fois moins convaincant. Il souffre quelque peu du "syndrome du tome du milieu" : il sert de développement et prépare la conclusion du troisième volume, mais est du coup un peu moins actif et satisfaisant.

Sauf peut-être si vous aimez la hard-SF. Car La Porte de Cristal en est un peu le pendant hard-science-fantasy, prenant soin de détailler, bribe après bribe, le fonctionnement de son univers et de ce qui s'y rattache. C'est sympa, nécessaire dans une certaine mesure, mais ça prend une trop grosse part de ce tome. Parce que pendant ce temps-là, l'intrigue n'avance guère.

La Porte de Cristal reste une lecture agréable. Mais alors que le premier tome était surprenant et apportait de la fraicheur, ce deuxième volume donne l'impression de rentrer dans le rang et n'est quasiment qu'une suite classique et un peu molle. Ce qui, et c'est déjà ça, n'enlève en rien à l'envie de connaitre le fin mot de l'histoire et de lire Les Cieux Pétrifiés.

dimanche 1 décembre 2019

Jo Walton - Pierre-de-vie

Pierre-de-vie, Jo Walton, 2009, 349 pages

À Applekirk, bourgade de 800 âmes, Taveth, Chayra, Ferrand - seigneur d'Applekirk - et Ranal vivent d'un amour heureux entourés de leurs enfants Perry, Hodge, Kevan, Melly et Tydsey. Leur paisible vie sera quelque peu bouleversée par l'arrivée quasi-simultanée de Jankin, un savant avide de connaissances venant de l'Ouest, et le retour de l'Est d'Hanethe... l'arrière-grand-mère de Ferrand. Car une particularité régit le monde où se situe Applekirk : le temps s'écoule plus rapidement à l'Ouest et plus lentement à l'Est.

Pierre-de-vie est un roman calme qui n'est pas sans rappeler la douceur des oeuvres d'Ursula Le Guin. Qualifiée de "domestic fantasy" par l'autrice elle-même, l'histoire se concentre sur quelques personnages, un seul lieu et fait la part belle à des activités communes et ordinaires. Pour autant il ne se passe pas rien, loin de là. Rien de flamboyant peut-être, mais suffisamment de choses pour que jamais ne pointe l'ennui.

Pierre-de-vie est un roman qui ne plaira pas à tout le monde. Trop lent, trop mineur, trop sentimental, l'éventail des raisons de ne pas l'apprécier est large. Et pourtant, c'est aussi un roman qui peut - surtout - être hypnotisant et adorable. Une dose de fraicheur, de simplicité et de gentillesse, sans jamais être gnangnan ou inintéressant. Simplement excellent.

mercredi 27 novembre 2019

Philip Pullman - La Tour des Anges

La Tour des Anges, Philip Pullman, Tome 2/3 d'À la croisée des mondes,1997, 446 pages

Suite de Les Royaumes du Nord, La Tour des Anges poursuit les aventures de Lyra et Pantalaimon. Mais alors que le premier tome suivait quasi exclusivement leur point de vue, ce deuxième volume voit se multiplier les fils narratifs. Le tout reste très simple à suivre et limpide à lire, mais apporte un peu plus d'ampleur à un univers qui ne cesse de s'agrandir et de se complexifier - toute mesure gardée bien entendu.

La Tour des Anges est une lecture plaisante, si l'on excepte plusieurs passages loin d'être amusants. Moins surprenante dans son univers que le premier volume, l'intrigue fonctionne par sa logique - même si certains enfants n'ont pas grand chose d'enfantin ; mais le monde des enfants n'est lui-même pas enfantin, n'est-ce pas ? -, son rythme régulier de révélations et sa capacité à garder un mystère constant sur ce qui arrivera dans le chapitre suivant.

Outre une certaine froideur ressentie pour les personnages, le seul bémol provient une nouvelle fois de l'aspect théologique. Si sa présence est mieux dosée et laisse entrevoir une vraie idée de la part de l'auteur, il reste pour l'instant des doutes sur sa nécessité et son apport à l'oeuvre. La réponse se trouvera dans le troisième tome, qui sera lu avec plaisir.

D'autre avis : AcrO, Vert, ...