mercredi 29 janvier 2020

Frédéric Landragin - Comment parler à un alien ?

Comment parler à un alien ?, Frédéric Landragin, 2018, 234 pages

Le thème du "premier contact" est un classique indémodable de la science-fiction. De cette rencontre surgit forcément une question : comment communiquer avec les extraterrestres ? C'est tout l'objet de cet essai au titre sans équivoque. Mais avant d'imaginer pouvoir parler avec un alien - et à défaut d'en avoir sous la main - il faut déjà comprendre comment fonctionnent les langues sur Terre. C'est ce à quoi Frédéric Landragin va s'efforcer, à grand renfort d'exemples piochés dans les nombreux ouvrages de science-fiction ayant évoqué - plus ou moins directement - le sujet.

Le début de l'essai, s'attardant nécessairement à définir les termes de base, peut faire peur. Mais cette peur s'envole rapidement car Comment parler à un alien ? n'est finalement pas un ouvrage ardu. S'il n'est pas pour autant toujours simple, il sait toujours rester limpide et agréable à lire. Est-ce dû aux références science-fictionnelles ? Peut-être un peu, bien que, soit dit en passant, il n'est nullement nécessaire d'avoir lu/vu les oeuvres citées pour en apprécier les références. C'est agréable dans les deux cas, de manière différente. Attention tout de même : cette lecture risque fortement d'augmenter votre liste d'envies de lecture.

Mais alors, quel est le secret ? Il est simple. Il s'appelle Frédéric Landragin. L'auteur fait un remarquable travail de vulgarisation, dans un style tout à fait plaisant malgré la technicité de certains passages, en prenant toujours soin de ponctuer ses propos d'un peu de fraicheur et de sourire. S'il était déjà tout à fait agréable à écouter, il l'est aussi grandement à lire.

Comment parler à un alien ? est un excellent ouvrage, qu'on dévore avec grand plaisir, un essai d'une grande richesse, à tous niveaux, évoquant passé, présent et futur, de vulgarisation de la linguistique. L'enchâssement n'aura ensuite plus de secret pour vous et deviendra peut-être même, après ce premier contact, l'histoire de votre vie.

Couverture : Cédric Bucaille
D'autre avis : Yogo, ...
Un presque-live-tweet de ma lecture : ici

18 commentaires:

  1. J'avais bien aimé ce petit essai et j'ai appris plein de trucs sur le langage et la linguistique.
    Et bientôt dans la même collection avec le même auteur : Comment parler à un robot ? ça devrait être intéressant aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Yogo : Oui, et c'est d'autant plus tentant après avoir lu celui-ci, on sait déjà que la pédagogie sera au rendez-vous. ^^

      Supprimer
  2. Ca a l'air ludique et intelligent. Je l'avais déjà noté. Reste à le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @TmbM : C'est vraiment plaisant à lire alors même que c'est assez poussé. Tu peux te lancer. ^^

      Supprimer
  3. Ok, j'ai un peu peur de manquer de références pour aborder ce livre (qui me fait super envie ainsi que le reste de la collection) MAIS tu m'as convaincue de tenter malgré tout ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sabine : J'avais la même peur. Il s'avère qu'ayant lu "L'Histoire de ta vie"/vu "Premier contact" - qui est l'une des deux plus grosses références avec "L'Enchassement" - je ne peux pas dire que je n'en avais finalement aucune. Mais je pense sincèrement que ça se lit très bien sans. Je n'ai pas ressenti de gêne ou de manque pour tous les cas où je ne connaissais pas, Frédéric Landragin fait bien attention à tout expliquer et à considérer qu'il n'y a pas d'acquis pré-lecture.
      Je confirme donc, inutilement vu que tu étais déjà convaincue, que tu peux te lancer. ^^

      Supprimer
    2. @Sabine : Avec plaisir !
      *stresse en attendant le verdict d'appréciation un jour*

      Supprimer
  4. "L'enchâssement n'aura ensuite plus de secret pour vous et deviendra peut-être même, après ce premier contact, l'histoire de votre vie." -> tu n'espérais pas que ça passe inaperçu, je suppose ? :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly : Subtile méthode pour reconnaître les initié.e.s - et y'en a d'ailleurs une autre trop subtile et parfaitement invisible dans la phrase précédente - je te remercie de l'avoir remarqué. =P

      Supprimer
  5. J'ai écouté l'émission, qui était chouette, et je trouve l'idée de ce bouquin super sympa. C'est important, la linguistique, ça te fait prendre vachement de recul sur ta propre communication. Et tout le monde s'en fout, pour citer une célèbre chaîne YouTube. Bref il faudrait que je le lise.
    Bravo pour cette dernière phrase, une petite périte baroonienne. (La phrase d'avant, que tu cites en commentaire, ne m'a en revanche pas fait réagir...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys : Ça parle très rapidement de traducteurs en plus ! Bon, d'accord, c'est pour dire que ce n'est pas du tout pareil, mais quand même. ^^
      Mouarf. Merci. (C'est juste une tentative d'enchassement, un peu artificielle et forcée, mais son côté volontaire est difficilement reconnaissable. ^^')

      Supprimer
    2. Ah je vois. Bravo, tu as fait de belles incises. C'est un autre truc dont tout le monde s'en fout, l'incise, mais c'est le bien.

      Supprimer
    3. @Alys : Huhu. J'avoue, je ne peux pas dire que cela soit mon premier sujet de préoccupation. Mais vive l'incise, alors.

      Supprimer
  6. Décidément, tout le monde loue cette collection ! Je ne céderai pas, la linguistique, je dis non pour moi xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @shaya : Y'a aussi du cinéma. Et des villes. Rejoins-nous, viens du côté lumineux de la Parallaxe ! En plus on a des cookies.

      Supprimer
  7. De la linguistique! ooh yeah, ooh yeah

    :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @itenarasa : De la linguistique ET de la science-fiction, oh yeah ! =D

      Supprimer