mardi 13 avril 2021

Paul McAuley - Cowboy Angels

Cowboy Angels, Paul McAuley, 2007, 467 pages

En 1966, les États-Unis sont parvenus à créer des "portes de Turing", des portails vers des mondes parallèles où l'Histoire a suivi un cours différent. Cette découverte a amené la création d'une nouvelle force secrète, la Compagnie, visant à unir les États-Unis des différents mondes. Retraité de cette unité, Adam Stone va devoir reprendre du service quand un ancien équipier, à qui il doit la vie, est accusé d'avoir assassiné la même femme dans six univers différents.

Cowboy Angels est un roman qui coche un paquet de cases, en traitant à la fois d'uchronies, d'univers parallèles et de voyages dans le temps. Le mélange est globalement réussi, avec pas mal de bonnes idées, et sert de cadre à une intrigue entre roman d'action et thriller d'espionnage qui parvient à rester claire de bout en bout.

Si le récit est efficace, les deux premiers tiers ne sont pourtant pas vraiment satisfaisants. Un peu longuets, le problème vient surtout des personnages, absolument lambdas et ne créant aucune émotion. Heureusement, la dernière partie est bien plus prenante et se termine sur une fin plus humaine et un peu plus profonde que tout ce qui a précédé. Dommage qu'il faille passer par une première partie désespérément froide pour en arriver là.

Couverture : ? / Traduction : Bernard Sigaud

14 commentaires:

  1. Ah mince, après Le choix, c'est pas très cool, cette absence d'émotions dans la première partie.

    La couv a sans doute été faite par une IA sous LSD :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly : Ça m'a assez étonné vu les souvenirs que j'avais de "Le Choix", c'est vraiment incomparable, j'ai même été vérifier si l'auteur n'était pas un homonyme. ^^'

      Ahah, certainement. Note qu'elle est étonnamment jolie de nuit sous une lumière artificielle, elle ressort bien. ^^

      Supprimer
  2. Ça ferait un super sujet pour une série en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zina : Tout à fait, c'est même déjà assez calibré pour, il n'y aurait pas beaucoup de modifications à faire au scénario. ^^

      Supprimer
  3. Intéressant. Tu l'as lu pour une raison particulière? Le Choix t'a donné envie de poursuivre avec cet auteur?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys : C'est exactement ça, comme j'avais aimé "Le Choix" et que je suis tombé sur celui-ci, je me suis dit que c'était l'occasion parfaite de continuer à découvrir l'auteur.

      Supprimer
  4. Bon ben, si les personnages n'ont pas d'âmes, je passe mon tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @shaya : Oui, si tu veux de vrais personnages approfondis, ce n'est pas le bon livre. ^^'

      Supprimer
  5. Je n'en avais jamais entendu parler et l'idée m'a l'air sacrément chouette. Mais moi qui fonctionne beaucoup à l'affect et aux personnages je ne sais pas si j'arriverai à passer outre la première partie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Yuyine : J'ai peur en effet que tu aies le même ressenti que moi, parce que l'affect on ne le trouve jamais vraiment, si c'est un peu à l'usure. ^^'

      Supprimer
  6. Le postulat de base est intrigué mais ça me rappelle l'autre livre que j'ai lu de l'auteur, Les conjurés de Florence, où le concept était hyper alléchant (Léonard de Vinci qui lance la révolution industrielle à Florence) mais l'histoire pas très captivante au final.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vert : Là ce n'est pas tant l'histoire que les personnages qui posent problème, mais ça reste dommage. Est-ce que du coup on peut en conclure que c'est un auteur bien plus fait pour les récits courts ?

      Supprimer
    2. Peut-être, mais je crois que Le choix est la seule nouvelle/novella que j'ai lu de lui à ce jour.

      Supprimer
    3. @Vert : Et j'ai l'impression que le choix est bien réduit pour en lire d'autres en français...
      Nota : je vois qu'il a par contre écrit une novella dans l'univers de Doctor Who. ^^

      Supprimer