dimanche 1 mai 2022

Alix E. Harrow - Les Dix mille portes de January

Les Dix mille portes de January, Alix E. Harrow, 2019, 472 pages

Début du XXème siècle. January est une jeune fille qui vit dans une belle demeure, chez le patron de son père, tandis que ce dernier parcourt le monde en quête d'objets rares. Mais son vrai refuge se trouve dans la littérature populaire, celle des voyages extraordinaires et des mondes magiques. L'éducation presque parfaite pour l'aventure qui l'attend, suite à sa découverte d'une Porte qui conduit ailleurs, puis d'un livre qui parle de ces mêmes Portes.

Ce très mauvais résumé ne rend pas honneur à la qualité du roman, notamment car il peut laisser penser à une banale histoire de quête initiatique et de mondes magiques parallèles. Oh, il s'agit bien d'une grande aventure au cours de laquelle January va grandir. Et oui, il y a d'autres mondes qu'on découvre en franchissant des Portes - avec une majuscule, s'il vous plait. Vous pouvez même utiliser les termes "Young Adult" si vous voulez, car c'est effectivement parfaitement adapté à des adolescents. Mais cela n'a rien de banal, ni rien de limitatif dans le lectorat ciblé. Penser le contraire serait passer à côté d'un très bon moment de lecture.

Les Dix mille portes de January, c'est un peu le best-of de ce genre de romans et d'univers de fantasy. Alix E. Harrow, et January tout autant, a pleinement conscience de ces histoires, ainsi que de leurs limites, leurs faiblesses et leurs incohérences. Elle en reprend alors les codes pour n'en garder que le meilleur, jouer avec eux, les expurger de toutes les longueurs et leur apporter une dose de modernité. L'ayant lu il y a relativement peu de temps, mon point de comparaison principal fut la trilogie À la croisée des mondes, avec laquelle j'ai pu retrouver de nombreux éléments communs. Et cette dernière perd par K.O. face au plaisir de lecture qu'est le roman d'Alix E. Harrow.

Il n'est pourtant nullement dans l'esprit de faire des classements. Car Les Dix mille portes de January c'est avant tout une grande déclaration d'amour aux littératures d'imaginaire et d'aventures dans leur ensemble, aux valeurs qu'elles développent, aux libertés qu'elles entraînent et aux plaisirs qu'elles procurent.

Les Dix mille portes de January est un excellent roman. Il est très bien construit - avec notamment un très bon livre intradiégétique - et doté d'un tempo constant, sans temps faible. L'écriture est vive et agréable, à l'image de son héroïne, énergique et intelligente et dont la passion des livres ne peut que faciliter l'identification et l'empathie. Mais surtout, et c'est ce qui fait passer le livre dans une catégorie supérieure de qualité, c'est un roman extrêmement malin, où tout est amené de manière naturelle et où tous les détails font sens. À vous maintenant de franchir la première de ces dix milles portes, celle de votre librairie, et de plonger dans ce lumineux roman !

Couverture : Pauline Ortlieb / Traduction : Thibaud Eliroff
D'autres avis : FeydRautha, Sometimes a book, ...

18 commentaires:

  1. C'est décidé il faut que je le lise, mais alors quand 🤷‍♀️

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly : Ouf, je ne t'ai pas dé-convaincue. J'espère que tu lui trouveras une petite place. ^^

      Supprimer
  2. J'ai vraiment adoré ce roman, découvert il y a quelques semaines. Ayant lu beaucoup de littérature fantastique, je n'étais pas en "territoire inconnu" mais la manière dont l'auteur mène son récit m'a emportée dans ce voyage dont je n'ai pu revenir que lorsque la dernière pagé a été tournée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sophie : Oui, c'est ça qui est vraiment bien et fort, ça n'a rien de révolutionnaire mais ça fait les choses tellement bien que c'est un pur plaisir de bout en bout.

      Supprimer
  3. Il va falloir que je le lise, celui-là !

    RépondreSupprimer
  4. Ca confirme que ce n'est pas pour moi ! :-p

    RépondreSupprimer
  5. Et bien tu donnes envie de découvrir ce roman ! Surtout avec la ref de A la croisée des mondes. J'avoue que jusqu'à maintenant j'étais complètement passé à coté de cette sortie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne-Laure : Elle n'a pas trop fait de bruit dans "notre cercle" oui - dès qu'il n'y a pas de SP massif... 🙊 Et c'est dommage parce que c'est une lecture vraiment agréable et qui a, je pense, de bonnes chances de te plaire.

      Supprimer
  6. Génial! C'est fou. Je n'étais guère confiante vis-à-vis de ce roman et de cette collection en général, je soupçonnais une démarche commerciale creuse et peu qualitative. Tu donnes envie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys : Ce n'est clairement pas le cas, en tout cas pas pour ce roman qui mérite largement sa traduction. Et vu une interview que j'ai pu lire de l'éditrice, je suis assez confiant pour l'esprit général de la collection.

      Supprimer
  7. Ça a l'air sympa. En plus j'ai appris un nouveau mot !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zina : Ça l'est. Et puis tu es obligée de le lire maintenant, pour pouvoir réutiliser le mot dans ta chronique. =P

      Supprimer
  8. Je ne connais pas du tout, merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @shaya : Il n'a pas trop fait parler de lui à sa sortie, et c'est bien dommage vu sa qualité.

      Supprimer
  9. Faut que je le lise, je soupçonne qu'il va me brosser dans le sens du poil comme sa nouvelle dans Bifrost. Je suis pas dupe de la manipulation mais je vais quand même ronronner 😅

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vert : C'est moins flagrant que dans la nouvelle mais oui, ça a un bon potentiel de grand plaisir. ^^

      Supprimer