dimanche 17 janvier 2021

Octavia E. Butler - La Parabole du semeur

La Parabole du semeur, Octavia E. Butler, Tome 1/2 des Paraboles, 1993, 388 pages

États-Unis, 2024. Le chaos se propage : l'eau vient à manquer, les exactions se multiplient, la loi du plus fort prend peu à peu place dans sa version la plus triviale. Dans une petit quartier ceint d'un mur de protection vit la famille Olamina. Fille du pasteur de cette petite communauté, Lauren, jeune adolescente éveillée et lucide sur le destin du monde, souffrant d'hyperempathie - elle partagent physiquement les plaisirs et douleurs des gens qui l'entourent -, rêve de partir pour le Nord et d'y mettre en application ses idéaux.

La Parabole du semeur est un récit apocalyptique dur et violent. Il n'est pas beau de voir ce qu'est devenu le monde et les extrémités auquel il pousse. Ce qu'il est devenu ou ce qu'il devient même, car l'ouvrage d'Octavia E. Butler est peut-être encore plus d'actualité aujourd'hui qu'au moment de sa sortie, désespérément réel.

Fort heureusement, dans toute cette noirceur, La Parabole du semeur est aussi un roman plein d'espoir et de notes positives. L'autrice y parle de résistance, de multiculturalisme, d’acceptation, de mixité, de respect, ... Le tout symbolisé par une "religion", une idée fédératrice portée par l'héroïne, dont les extraits parsèment l'oeuvre et qui touche juste.

Je n'aime généralement pas les romans apocalyptiques/post-apocalyptiques et la religion est très loin d'être un sujet qui m'attire. J'ai adoré La Parabole du semeur. C'est excellent de bout en bout, un road-trip apocalyptique qui présente tout autant la violence et la misère dans lequel notre monde s'enfonce qu'une voie pour s'en sortir. C'est dur, c'est lucide et c'est beau. Un foutu espoir plein de difficultés et de peines, mais surtout un foutu espoir, toujours.

Couverture : Rampazzo / Traduction : Philippe Rouard
D'autres avis : Shaya, ...

31 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout mais ça à l'air intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zina : C'est vraiment un bon livre, ça mérite de s'y pencher. ^^

      Supprimer
  2. Mais ... TU ARRETES DE LIRE LES LIVRES QUE JE VEUX LIRE ET QUE JE TROUVE PAS LE TEMPS DE LIRE ???
    J'ai trop envie de lire ce livre. Voilà.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly : Désolé. =( Je vais essayer d'arrêter d'avoir des goûts proches des tiens, promis.
      (mais oui, je crois bien qu'il faut que tu le lises celui-là)

      Supprimer
  3. Très envie de le lire aussi ! Vous êtes redoutables Shaya et toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lhisbei : Je ne sais pas pourquoi, je pensais que tu l'avais déjà lu. Il se cache quelque part dans la PàL ? ^^

      Supprimer
  4. Waw ! Il a l'air d'être de ces livres "grosse claque" qui font mal et qui font du bien en même temps :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sabine : Oui, c'est un dosage peu évident mais là la balance entre le négatif et le positif est vraiment très réussie.

      Supprimer
  5. J'en ai entendu parler mais je ne savais pas trop quoi en pensé... tu donnes envie mais je ne suis pas sur que cela me plaise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Yogo : Je pense que la partie "post-apo" te plaira, mais je suis moins affirmatif pour la partie religieuse/espoir. Il n'y a qu'une manière d'en être sûr : il faut le tenter. ^^

      Supprimer
  6. Ah, tu me rafraîchis la mémoire: c'est vrai que Shaya en avait dit du bien. Bon, ça a l'air très bien, mais à mon avis ce n'est pas trop mon truc... En tout cas, c'était un roman prémonitoire, comme on dit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys : J'espère qu'il ne sera pas réellement prémonitoire. =X
      Et franchement, ça n'a pas l'air pire que "La Terre" de Zola... =P

      Supprimer
    2. Mouhahaha! Sens-je un léger trauma lié au billet de Tigger Lilly avec du viol et de la violence TOUT.LE.TEMPS??? 🤣

      Supprimer
    3. @Alys : Ne jette pas la pierre sur Tigger Lilly, le tien ne contait pas un livre beaucoup plus fun hein. =P

      Supprimer
    4. Mais mon billet date d'il y a deux mois, tu as eu le temps de t'en remettre depuis 😇 Alors que le sien est tout frais dans ta mémoire...

      Supprimer
    5. @Alys : Il y a des choses qui marquent. 🙈

      Supprimer
    6. Il m'a semblé extrêmement soulagé de ne pas avoir participé à notre lecture commune. Je pense qu'on aurait dû édulcorer les choses pour qu'il regrette sa désertion :p

      Supprimer
    7. @Tigger Lilly : Votre honnêteté vous perdra ! =P

      Supprimer
  7. Merci pour le lien ! Tu me rappelles qu'il faudrait que je lise la suite un jour xD Tu as prévu de le faire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @shaya : De rien. ^^ C'est prévu oui, dans les prochains mois je pense.

      Supprimer
  8. Ça a l’air assez violent d’après ce que tu dis..C’est exprès que tu as écris le parabole au lieu de la parabole? Savais pas qu’il y avait les 2 genres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Carmen : Ça l'est oui, c'est de la survie, ça implique quelques extrémités. Mais ça n'est pas que violent, ce qui rend la lecture supportable à mon sens.
      Et pas du tout, c'est une belle erreur de ma part - et deux fois en plus. >.< Je corrige ça, merci !

      Supprimer
  9. Mais de rien.je note ce roman.Ça sera ma porte d’entrée pour connaître cette romancière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Carmen : C'était une découverte pour moi aussi. J'espère qu'elle sera aussi satisfaisante pour toi.

      Supprimer
  10. C'est un livre important il me semble, ce n'est pas un hasard si le Diable Vauvert remet l'autrice en avant en republiant un certain nombre de ses textes, dont celui-ci.
    Je suis tenté. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lorhkan : Oui, Au Diable Vauvert est en train de faire un gros travail de réédition et je comprends maintenant bien pourquoi. N'hésite pas à profiter de l'occasion, ça vaut le détour !

      Supprimer
  11. Aaaaaaah du post-apo et du très bon qui plus est. Moi je dis OUI 1000x (penser à me le trouver!)

    RépondreSupprimer
  12. "Je n'aime généralement pas les romans apocalyptiques/post-apocalyptiques et la religion est très loin d'être un sujet qui m'attire. J'ai adoré La Parabole du semeur"
    Mince, c'est une vraie incitation à le lire xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vert : Oupsy. Moi je ne fais que donner des faits hein, après tu les interprètes comme tu veux. 😇

      Supprimer