mardi 27 novembre 2018

Mike Resnick - Santiago

Santiago, Mike Resnick, 1986, 271 & 245 pages.

Livre lu il y a plusieurs mois, mais non-chroniqué ici-bas. Par souci d'exhaustivité, en voici quelques bafouilles encore plus courtes que d'habitude, sur la base de mes souvenirs.

Qu'est-ce que c'est bien ! En même temps, comment peut-il en être autrement quand Mike Resnick associe western et space opera dans un véritable western spatial, avec chasseurs de primes et personnages étonnants à chaque coin de planète ?

Le tout dans un univers qui apparait comme immense et riche, avec ses propres légendes distillées à chaque début de chapitre par les quatrains d'Orphée Noire. Et pourtant, tout est fluide et dynamique, notamment car les points de vue varient et que les dialogues l'emportent aisément sur les descriptions. Du très bon divertissement !

14 commentaires:

  1. Tes quelques bafouilles ne me donnent as envie de découvrir cet auteur. Il y a du spaghetti au moins ? Et des capes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'en vois navré. Cela dit, ce n'est certainement pas son oeuvre la plus marquante ou la plus essentielle - bien que cela soit très sympa si on aime les westerns spaghetti en effet. =P
      Par contre, tu me feras le plaisir d'aller lire la trilogie de "L'Infernale Comédie". Ou le bon, mais légèrement surcoté, "Kirinyaga".

      Supprimer
    2. Je dis non pour un roman et je me retrouve à devoir lire une trilogie... Qui m'a l'air bien joyeuse ! (Mais ça me botte l'optimisme, donc merci pour le conseil)

      Supprimer
    3. Note tout de même que la trilogie ne comporte pas beaucoup plus de pages que "Santiago", c'est déjà ça. =P

      Supprimer
  2. Ça a l'air bien déjanté en tout cas ! Mais trop de choses à lire, dictature de la PAL, toussa toussa ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends tout à fait. Si elle est sympa et divertissante, ce n'est peut-être pas non plus la plus indispensable des lectures. ^^

      Supprimer
  3. Je n'ai pour l'instant lu que "Markham ou la dévoration" de Resnick et je pense que mes prochains pas me conduiront plutôt du côté de "L'infernale comédie".

    RépondreSupprimer
  4. C'est un excellent livre, c'est fun, sympa, pas prise de tête, j'en ai un bon souvenir.

    RépondreSupprimer
  5. western + space opera, un petit côté Firefly ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'y avais pas pensé et la série date un peu dans mon esprit, mais c'est vrai qu'on pourrait totalement faire le lien entre les deux !

      Supprimer
  6. Ca a l'air sympathique, ça donne envie. J'avais aussi noté L'infernale comédie dans un coin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très sympa. "L'Infernale Comédie" est certainement encore plus recommandable en effet (même si je n'en ai lu qu'un tome, c'est vraiment très bon), mais il y a une solution : lire les deux ! =P

      Supprimer