mardi 10 décembre 2013

3 nouvelles de la collection Micro Walrus

Walrus est une maison d'édition numérique indépendante. Grâce à un partenariat avec le JLNN, j'ai pu découvrir quelques titres de la collection Micro Walrus qui, comme son nom l'indique, donne la part belle aux textes courts :
La nouvelle n’est pas morte ! Avec Micro, la collection de textes courts de Walrus, redécouvrez le plaisir de vous plonger dans l’univers d’un auteur sans pour autant y passer des heures. Ces histoires courtes, format épisodes de série, vous demanderont de trente minutes à une heure de votre temps et vous feront voyager loin !

Titre : 1888
Auteur : Céline Etcheberry
Date de première publication : 2013
Nombre de pages : 55 (epub)
Taille de l'écriture : Moyenne-grande

" Entre Jack et sa montre à gousset, c’est une vieille histoire d’amour : la délicate pièce d’horlogerie est une fidèle amie et il ne faudrait pas qu’il lui arrive malheur. Mais les rues de Londres, en cette fin de dix-neuvième siècle, sont quelquefois mal fréquentées. Et ce ne sont pas les victimes de Jack qui vous diront le contraire. Nuit après nuit, alors que la célébrité n’a pas encore frappé à la porte, Jack écume les ruelles sombres pour assouvir sa soif de sang. Mais cette soif lui appartient-elle vraiment ? "

Une relecture de Jack l'éventreur (accompagné d'une montre) sur fond de faits historiques et de voyage dans le temps. J'ai malheureusement eu du mal à admettre la vraisemblance de l'histoire, pour ne pas dire que je ne l'ai pas comprise. C'est sans doute aussi la raison pour laquelle je n'ai pas vraiment compris la fin. Point positif tout de même, l'écriture est très fluide et la lecture est agréable. Et bonne idée d'avoir Jack en tant que personnage principal et de suivre son point de vue. Du potentiel.


Titre : En Adon je puise mes forces
Auteur : Dominique Lémuri
Date de première publication : 2013
Nombre de pages : 50 (epub)
Taille de l'écriture : Moyenne-grande

"Elthya est une prêtresse phénicienne qui pleure son roi défunt. Mais alors qu'elle récite ses oraisons, un vent étrange se met à souffler sur le tombeau. Pendant ce temps, Vjlir se lance à la poursuite d'un redoutable criminel qui vient d'échapper à sa vigilance et à celle de ses gardiens. Le fugitif, Majjaar, a volé une capsule de sauvetage du vaisseau qui les transportaient tous vers le bagne de Mamm et a dirigé ses propulseurs vers une petite planète. Quel rapport entre les deux ? Et bien Elthya s'apprête à faire une incroyable rencontre."

Une histoire qui prend place en Phénicie, ce n'est pas commun. Alors quand en plus des extraterrestres s'y mêlent, le dépaysement est garanti. On enchaîne les points de vue de trois personnages qui n'ont rien en commun dans cette nouvelle pleine d'action et sans temps mort. Un bon mélange de science-fiction et d'Histoire fantastique pour une lecture très agréable, dotée d'une conclusion inattendue. Et puis, ne serait-ce que pour une course-poursuite extraterrestre en Phénicie...


Titre : Carpe Sesamum
Auteur : Esteban Bogasi
Date de première publication : 2013
Nombre de pages : 53 (epub)
Taille de l'écriture : Moyenne-grande

"Vladimir est un vampire bien embêté : prisonnier d’un mauvais sort lancé par son épouse - sans doute un peu trop jalouse de ses aventures extraconjugales avec une louve-garou - le voilà bloqué sur une plage déserte, à quelques heures du lever du soleil. Dans sa grande mansuétude, l’épouse bafouée a néanmoins pensé à lui laisser son cercueil... sauf que le vampire tête-en-l’air a oublié la formule pour l’ouvrir. Ah, ces systèmes modernes ! Au gré de ses rencontres improbables et fantaisistes, Vladimir va devoir faire preuve d’ingéniosité pour se tirer de ce mauvais pas."

La nouvelle qui me faisait le plus envie tant l'idée me semblait folle. Et elle l'est : un vampire est échoué une nuit sur une plage avec un cercueil dont il a oublié le mot de passe et seulement quelques heures pour trouver une solution, au gré peut-être des différentes rencontres qu'il va faire sur cette plage bien fréquentée. Les situations s'enchaînent, tout comme les sourires. C'est un peu du n'importe quoi (dans le bon sens du terme), et ça mériterait même d'oser partir encore plus loin. Un moment sympathique en tout cas, avec un dénouement dans la lignée du reste, qui m'aura naturellement fait sortir un "ahaha, c'est le pompon !".


Une participation de plus pour le JLNN.

Une nouvelle lecture pour le Challenge Francofou.

Conclusion :

4/5 : En Adon je puise mes forces et Carpe Sesamum sont de bons moments à passer, pour respectivement de l'action et de l'humour.

I Am The Walrus by Jim Carey on Grooveshark
Parce que Walrus, forcément...

2 commentaires:

Lune a dit…

Merci de ta participation tardive au challenge, plutôt fructueuse !!
Le bilan en fin de semaine ;-)

Baroona a dit…

Il fallait bien que je me fasse pardonner mes réticences à participer. Merci à toi =)