mardi 15 octobre 2013

Terry Bisson - Échecs et maths

Fiche technique :

Titre : Echecs et maths
Auteur : Terry Bisson
Date de première publication : 2003
Nombre de pages : 221
Taille de l'écriture : Moyenne

Quatrième de couverture :

Tout le monde devrait avoir un ami comme Wilson Wu. Il a été musicien de rock, ingénieur, chef pâtissier. Il a étudié dans les plus grandes écoles de médecine, de mathématiques, de physique et de droit. Spécialiste en météorologie et entomologiste renommé, il a participé à un projet de contrôle du climat au fin fond de l'Amazonie. Et serviable avec ça...
Alors, quand une casse spécialisée dans les voitures suédoises cache une fissure dans l'espace-temps, quand un coussin de siège avec de jolies perles annonce l'effondrement prématuré de l'Univers, quand — horreur suprême ! — vous trouvez un taxi new-yorkais dans la minute, n'hésitez pas : faites appel à lui ! Il saura toujours vous tirer d'affaire par un savant calcul... Car les nombres ne mentent pas !

Mêlant hard science débridée et humour pince-sans-rire, Terry Bisson nous invite, au fil de ces trois longues nouvelles (dont « Lune de miel à New York », nommée au prestigieux prix Hugo), à la rencontre improbable entre Albert Einstein et Douglas Adams.

Mon avis :

   J'ai récemment découvert Terry Bisson avec Meucs. C'est avec un nouveau recueil de nouvelles, Échecs et maths, que je poursuis mon exploration de l'univers bissonien et que je rajoute une participation au JLNN de Lune.

   Échecs et maths comporte 3 nouvelles parues indépendamment mais qui reprennent toutes le même duo de personnages principaux et le même principe : Irving va vivre une aventure aux allures à priori banales, mais qui va rapidement se confronter à un problème classique de la science-fiction (distorsion spatiale, expansion de l'univers et distorsion temporelle). Un problème que Wilson Wu, scientifique multi-tâches , va s'évertuer d'expliquer à l'aide de grandes tirades aux mots compliqués et de formules mathématiques indéchiffrables.

   Ce qui fait que cela fonctionne, c'est que l'on suit continuellement Irving, qui n'en comprend pas plus que nous. Outre le traitement scientifique grandiloquent, l'humour est présent par diverses petites touches décalées qui rendent la lecture très agréable. Aussi, alors que chaque nouvelle est bonne en soi, la force de ce recueil est de permettre la création d'un comique de répétition.

   J'ai toujours eu du mal avec la hard science, mais cela ne pose ici aucun problème, tant elle n'est présente que pour être tournée en dérision et se concentrer sur les petits détails qu'elle engendre. Point de peur donc à avoir avant la lecture de Le Trou dans le trou, Le Bord de l'univers et Lune de miel à New-York. Dernière preuve que ce recueil est bon : je n'arrive pas à me décider sur celle que j'ai préféré.



Conclusion :

4/5 : A lire pour une autre approche de la hard science.

C.R.E.A.M. by Wu-Tang Clan on Grooveshark
Parce que "Tout le monde devrait avoir un ami comme Wilson Wu"...

2 commentaires:

Vert a dit…

Bon faut vraiment que je pense à aller dévaliser le rayon Terry Bisson à la bibliothèque, tu donnes bien envie ^^

Baroona a dit…

Tu peux, c'est du tout bon !
Personnellement, il va falloir que j'aille voir si ses romans sont de la même qualité.