dimanche 2 octobre 2022

Claire North - Le Serpent

Le Serpent, Claire North, Tome 1/3 de La Maison des jeux, 2015, 154 pages
« "Ne suffit-il pas de jouer pour le plaisir ?" demande-t-elle.
À ces mots, le visage de l'homme exprime de la terreur. "Miseriez-vous votre
bonheur ? Joueriez-vous votre amour-propre ? Au nom du ciel, ne jouez pas pour le plaisir, pas encore ; pas alors qu'il existe tant d'enjeux moins importants en lesquels investir !" »
Venise, 1610. Engluée dans un mariage avec un homme en pleine déchéance, Thene va par son entremise faire la découverte de la Maison des jeux, lieu où il perd toute sa fortune. Mais la Maison des jeux n'est pas qu'un simple établissement d'argent. Pour les joueurs les plus doués, il existe une arrière-salle privée où les enjeux sont tout autre. Et il s'avère que Thene est très douée. Au point de parvenir à ses fins dans l'élection du prochain inquisiteur au tribunal suprême de la ville ?

J'aime lire sur les luttes de pouvoir, les manigances et les complots. J'aime les jeux, de table et de toute sorte. Les deux sont des guerres de l'esprit, censément moins sanglantes que des guerres physiques, en tout cas pleine d'excitation et de jubilation devant les astuces et les retournements de situation imaginés. Le Serpent est le paroxysme de tout cela, mettant en scène le plus grand plateau de jeu possible, notre monde, et y développant tout un tas de plateaux de jeux plus réduits. Mon excitation pour cet univers n'est pas loin, elle aussi, d'être à son paroxysme.

Le Serpent est un ouvrage excitant, où le jeu est mené tambour battant tout en donnant de l'importance et du temps à chaque coup. Outre son admirable gestion de la pendule, Claire North fait aussi preuve d'un grand talent - au-delà de son héroïne vive, voire badass - pour brosser des personnages secondaires en quelques mots et leur donner une consistance, une âme. Elle s'aide en cela d'apostrophes narratives à la première, voire à la deuxième, personne du pluriel. Ce qui augmente encore plus la taille et les enjeux du plateau, en plus d'assurer l'implication personnelle du lecteurice.

Le Serpent est une excellente novella, assurément l'une des toutes meilleures UHL, dont je ne peux rendre l'ensemble des qualités sans élaborer sur chacune de ses 154 pages. Peut-être ai-je pu douter en voyant l'annonce d'une trilogie de novellas au lieu des habituels one-shot de la collection. Mon sentiment immédiat ne peut pas être plus opposé. Car Claire North a donc écrit deux autres textes dans cet univers, Le Voleur et Le Maître. Rien ne peut me faire plus plaisir, et c'est peu dire, tant cette première novella est une victoire flamboyante.
« - C'est du hasard, ce n'est pas un jeu.
- Tout est hasard. La nature est hasard. La vie est hasard. La folie des hommes est de chercher des règles là où il n'y en a pas, d'inventer des contraintes là où aucune n'existe. Tout ce qui compte, c'est le choix. Alors choisis. Choisis. »
Couverture : Aurélien Police / Traduction : Michel Pagel
D'autres avis : Gromovar, FeydRautha, Célinedanaë, Le nocher des livres, OmbreBones, Dionysos, Boudicca, Marc, Mondes de poche, Kwalys, Le Maki, Yuyine, ...

18 commentaires:

  1. Si je ne me suis pas plantée dans mon programme de lectures UHL, je le lirai en mai prochain, ça se rapproche ça se rapproche. Ca a l'air extrêmement tentant ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly : Hâte de voir à quel point ça te démangera de lire la suite plus vite que prévu.

      Supprimer
  2. Je suis en train de le lire, et pour l'instant j'aime et je retrouve ce que je lis. J'espère que la suite me laissera tout aussi enthousiaste!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lutin82 : Je croise les doigts, mais vu la qualité constante j'ai très peu de doute.

      Supprimer
  3. Je viens de finir le deuxième c'est juste un truc de fou... c'est pareil mais très diffèrent ou inversement ! Passionnant de bout en bout. Exceptionnel.

    RépondreSupprimer
  4. Je pense le lire dans pas trop trop longtemps, donc je note juste qu'il est excellent :D

    RépondreSupprimer
  5. C’est noté pour moi aussi, et ça m’emmènera certainement vers d’autres romans de l’autrice vus en bibliothèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Carmen : Ça donne clairement envie d'aller explorer la bibliographie de l'autrice !

      Supprimer
  6. Merci pour le lien :). La suite va bientôt entrer en PAL ! 😁

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jean-Yves : De rien. ^^ Elle ne tardera pas trop à rentrer dans la mienne non plus, même si je vais essayer d'être raisonnable et de ne pas enchaîner trop rapidement.

      Supprimer
  7. Cool, je vais peut-être bien le lire en priorité même si j'ai plein d'autres UHL qui m'attendent en PàL (en tout cas j'ai intérêt à aimer parce que j'ai déjà commandé la suite 🤣)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vert : C'est clairement le haut du panier des UHL, ça mérite un coupe-file. Et puis il ne faudrait pas commencer à accumuler du retard sur la série. 😇

      Supprimer
  8. Je l'ai dans ma PAL depuis sa sortie et je ne l'ai toujours pas lu... Je suis tellement en retard ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Chat du Cheshire : Il n'y a aucun retard puisque les livres ne périment pas. Mais il faudra quand même penser à le lire, parce que c'est excellent. ^^

      Supprimer
  9. Ah, ce n'est pas commun que tu encenses autant un bouquin! Ravie que tu aies aimé.
    (Moi, je déteste les jeux... Pas sûre que ça me plairait... ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys : Tant mieux si c'est l'impression que ça donne, c'est bien de pouvoir mettre en avant les livres qui sont vraiment au-dessus du lot.
      (Effectivement, ce n'est peut-être pas l'idéal. ^^)

      Supprimer