dimanche 9 mai 2021

Richard Matheson - Journal des années de poudre

Journal des années de poudre, Richard Matheson, 1991, 265 pages

En 1876, plusieurs années après leur dernière rencontre, Frank Leslie croise dans un saloon Clay Halser, as de la gâchette et véritable légende de l'Ouest. La rencontre est de courte durée puisque Clay sera tué quelques minutes plus tard. Chargé de ses affaires suite à son décès, Frank va tomber sur les carnets intimes du pistolier et découvrir la dure réalité derrière la légende.

Chose étonnante vu la collection où il est édité, Journal des années de poudre n'est nullement un roman d'imaginaire mais bien un western. Loin des représentations parfois idéalisées, Richard Matheson propose un Far-West sombre et cruel où il ne fait pas bon vivre. Plus encore, l'auteur détricote le mythe de la "légende", rendant son sens premier au terme, plein d'embellissement et d'exagération.

S'il n'a rien de transcendant, Journal des années de poudre reste un western plus que correct qui se lit de manière tout à fait agréable. Outre les qualités du récit en lui-même, il possède un très bon rythme notamment grâce à un astucieux système de coupes et de résumés réalisés par Frank Leslie dans le journal de Clay Halser. Un journal qui sent toujours la poudre mais qui n'a nullement pris la poussière.

Couverture : Benjamin Carré / Traduction : Brigitte Mariot

17 commentaires:

  1. Ha tiens étonnant, pas que ça ait été édité chez Lunes d'encre, c'est du Matheson après tout, mais je ne savais pas du tout qu'il avait fait du western. Ca se passe à quelle époque exactement ? Parce qu'il y a de sacrés buildings tout de même sur la couv, mais je suppose qu'ils ont commencé à popper dans les grandes villes à la fin du 19ème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly : Ça a dû en surprendre plus d'un.e je pense. ^^
      Ça se déroule entre 1864 et 1876... et il n'y a absolument pas trace de ces immeubles dans le livre. Enfin, j'ai peut-être raté quelque chose, mais ce n'est pas du tout l'ambiance, la couverture n'est à mon sens pas complètement adaptée à l'ouvrage. ^^'

      Supprimer
  2. Un western signé Matheson ? Pourquoi pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @TmbM : Tu pourras ainsi faire partie de ce petit groupe qui peut dire : "Richard Matheson ? Ah oui, l'auteur de western".

      Supprimer
  3. Intéressant, Matheson fait partie de ces auteurs dont il faudrait vraiment que je lise plus de textes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vert : Je n'avais lu que "Je suis une légende" de lui, donc je ne peux pas vraiment confirmer, mais cette lecture pourrait bien m'inciter à en tenter d'autres. ^^

      Supprimer
  4. Chouette, du western! Je devrais en lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys : Ce n'est pas le western le plus marquant que j'ai lu, mais oui, un petit western de temps en temps c'est toujours bon. ^^

      Supprimer
  5. Pas trop mon truc le western, mais je note au cas où et pour ma culture personnelle que Matheson en a fait

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @shaya : Rien de mieux pour briller en festival. =P

      Supprimer
  6. J'aime beaucoup la couv' dommage qu'elle ne soit pas vraiment fidèle à l'esprit du livre, car si t'arrives en t'attendant à un western urbain tu dois tomber de haut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zina : Clairement. Et encore plus si en voyant le nom de l'auteur tu t'imagines un peu d'imaginaire dans le récit. ^^'

      Supprimer
  7. Une couverture qui dit autre chose et qui a du en décevoir plus d'un-e ^^
    Bon je suis pas très western donc je vais passer mon chemin mais c'est tout de même un petit ovni ce livre pour le coup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Yuyine : Oui, c'est assez inattendu. Heureusement que le roman est bon, ça rend la surprise agréable. ^^

      Supprimer
  8. Tiens, un Matheson que je ne me souviens pas d'avoir lu...

    Pour les amateurs, il faut absolument lire "Je suis une légende", "L'Homme qui rétrécit", et pour les plus romantiques "Le Jeune Homme, la Mort et le Temps" (éviter en revanche "Au-delà de nos rêves" qui en est un mauvais remake à mon sens), voire, à la limite, "La Maison des damnés", qui est sympathique, mais n'apporte rien au genre, contrairement au 3 premiers romans que je cite.

    Sinon, l'intégrale des nouvelles est une tuerie, elle aussi... On y voit comment Matheson utilise des figures SF (le mutant, l'extraterrestre) pour faire du fantastique flippant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Weirdaholic : Ce n'est clairement pas le plus connu de l'auteur.
      Je n'ai lu que "Je suis une légende" qui ne m'avait pas pleinement enthousiasmé. Mais pourquoi pas retenter à l'occasion, peut-être en nouvelles justement.

      Supprimer