mercredi 2 septembre 2020

Eric Brown - Les Ferrailleurs du cosmos

Les Ferrailleurs du cosmos, Eric Brown, 2013, 265 pages

Ed et Karrie naviguent dans l’espace à bord du Loin de chez soi, à la recherche d'épaves à remorquer et revendre. Leur rencontre avec Ella, une IA - ayant l'apparence d'une somptueuse jeune femme - poursuivie par des drones-araignées, va quelque peu changer leurs habitudes et leurs prochaines aventures.

Les Ferrailleurs du cosmos est un fix-up de 11 nouvelles dont l'assemblage forme un réel roman de 11 chapitres dont la satisfaction générale est certainement supérieure à la qualité individuelle de chaque texte. Labellisé pulp, c'est un récit simple où se multiplient les rencontres extraterrestres et les planètes à explorer. Intelligemment, Éric Brown joue avec les clichés du genre et leur apporte de la modernité en ayant conscience de leur limite et nocivité, en plus d'insérer quelques réflexions sur la vie et la conscience.

Malheureusement je suis resté globalement à l'écart de ce voyage. C'est lisible sans peine, mais ça n'a jamais réussi à m'emballer et à m'intéresser aux enjeux de la majorité des épisodes. La simplicité est l'une des bases du pulp, mais cela a été pour le coup, pendant trop longtemps, trop simple et répétitif pour moi, même s'il faut noter que la qualité va en grandissant et que les derniers chapitres sont plus intéressants.

Couverture : Philippe Caza / Traduction : Erwann Perchoc & Alise Ponsero
D'autres avis : Lorhkan, FeydRautha, TmbM, Anudar, Herbefol, Célindanaé, Marc, ...

Deuxième escapade galactique pour le Summer Star Wars IX

16 commentaires:

  1. Oh j'ai lu fix up je me dis chouette puis j'ai lu pulp et mouarf et puis j'ai lu ton avis et je me suis dit non laisse tomber XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly : Huhu, ascenseur émotionnel. Après les autres avis sont bien plus positifs, j'ai surement raté un truc...

      Supprimer
    2. Non mais je suis pas fan de pulp en général, alors je vais psa insister XD

      Supprimer
    3. @Tigger Lilly : Oui, dans ce cas je crois que tu pourras mieux utiliser ton temps. ^^

      Supprimer
  2. Je pense arrivait à la même conclusion en le lisant. Je ne dis pas que je n'y succomberai pas, mais il faudra trouver le moment opportun.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le chien critique : D'autres personnes de bon goût ont trouvé ça très bien, c'est donc possible. ^^

      Supprimer
  3. Je te comprends, je me souviens d'avoir apprécié tout de même la lecture, mais sans plus ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @shaya : Ouais, voilà, "sans plus" c'est un bon résumé. ^^

      Supprimer
  4. Perso, je suis tombé sous le charme dès la première nouvelle et j'ai été de plus en plus convaincu au fil de ma lecture.

    Comme quoi ça ne peut pas marcher à tous les coup…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @TmbM : Je suis tout de même d'accord pour dire que le niveau monte au fur et à mesure des chapitres, j'ai ressenti ça aussi. Mais malheureusement mon point de départ était bien plus bas que le tien. ^^

      Supprimer
  5. "un réel roman de 11 chapitres dont la satisfaction générale est certainement supérieure à la qualité individuelle de chaque texte" --> J'adore tes billets :D

    RépondreSupprimer
  6. Je l'ai récupéré en numérique, je le lirais peut-être à l'occasion, j'aime bien ce genre de friandise de temps en temps ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vert : Ça se tente sans trop de danger alors, surtout que ça se lit assez vite.

      Supprimer
  7. J’aime bien les fix-up, je l’ai dans la boîte, c’est court donc ça peut se lire, mais il va attendre un peu, peut être lors du prochain SSW

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gepe : Ah, ça y est, toi aussi tu commences à faire des listes que tu oublieras l'an prochain ? =P

      Supprimer