vendredi 8 novembre 2019

Gardner Dozois - Le Fini des mers

Le Fini des mers, Gardner Dozois, 1973, 100 pages

Les extraterrestres ont débarqué. Ou tout du moins quatre vaisseaux ont atterri. Et les humains d'attendre de voir ce qu'il va en sortir. Dans le même temps, Tommy, jeune garçon, doit faire face à la violence qui l'entoure au quotidien.

Attention : Le Fini des mers est un livre déprimant. C'est malheureusement le meilleur résumé qu'on puisse en faire, et tout ce que j'en garderai. Le lecteur pourra certes essayer de philosopher sur les liens entre les deux trames narratives. Mais toute conclusion ne pourra qu'être triste. Et déprimante.

D'autres avis : L'Ours inculte, Yogo, Xapur, Lorhkan, Elessar, FeydRautha, ...

5 commentaires:

  1. L'étrangère, le roman du même auteur était aussi pas follement joyeux, et très glauque. Une marque de fabrique peut-être ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly : Oh. J'espère, pour lui, que c'est plus une marque de fabrique qu'un état d'esprit. ^^'

      Supprimer
  2. C'est peut-être bizarre de dire ça, mais quand je lis "déprimant" ben ça me donne envie de lire la chose en question :)

    Je sais pas, ça me fait réfléchir... :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @itenarasa : Chacun ses goûts. ^^ Je ne pensais pas que ce serait un argument de vente, mais du coup tu peux y aller, c'est totalement désespérant et à pleurer, wouhou. =P

      Supprimer
  3. Je suis passé à côté de cette novella, pas assez d'empathie pour m'impliquer dans l'histoire.

    RépondreSupprimer