jeudi 20 novembre 2014

Lauren Beukes - Les Lumineuses

Les Lumineuses, Lauren Beukes, 2013, 374 pages.

Chicago, 1931. Harper Curtis, marginal violent et cinglé, découvre une maison abandonnée qui lui permettra de voyager dans le temps. À l'intérieur, il visualise des objets et des femmes, dans des halos de lumière, qu'il pense être destiné à tuer. Durant sa folle quête, l'une de ses cibles survit et ne désespère pas de le retrouver.

Lauren Beukes oblige, Les Lumineuses est un livre particulier, à la croisée des genres et ne rentrant pas aisément dans des cases. Pourtant, en comparaison de Zoo City et Moxyland, Les Lumineuses est peut-être le roman de l'auteur le plus abordable et le plus simple d'accès. Pour cause : il n'est question "que" d'un serial killer et de voyage dans le temps. Un polar donc, avec une pointe de fantastique qui n'est là que pour les besoins de l'intrigue "policière".

Conséquence partielle de cette moindre surprise concernant l'univers, j'ai sensiblement moins apprécié ce roman. À quelques rares exceptions, le voyage dans le temps n'apporte rien, si ce n'est encore plus de prévisibilité. Et comme cela concerne une bonne moitié du récit... Cette même moitié qui, faute d'un grand intérêt, tourne même au malaise devant cet enchaînement de meurtres violents et gratuits.

Malgré tout, et bien qu'étant mitigé pendant toute ma lecture, le sentiment général n'est pas si mauvais. Kirby et Dan, les deux "enquêteurs", sont sympathiques à suivre. Bien que n'atteignant pas pleinement son point, le voyage dans le temps permet de mettre en avant quelques femmes fortes au sein de l'Histoire américaine. Enfin, il y a une vraie atmosphère particulière qui se dégage et qui reste à l'esprit une fois le livre refermé.

Si Les Lumineuses n'est pas le roman le plus marquant de Lauren Beukes et comporte plusieurs faiblesses, il n'en reste pas moins un livre très correct. Surtout, il me semble une porte d'entrée intéressante et facile pour découvrir le style spécifique de l'auteur.


Vingt-cinquième participation au challenge SFFF au féminin

Premier décalage temporel pour le challenge Retour vers le Futur

4 commentaires:

Lorhkan a dit…

Maintenant que tu as lu tout Lauren Beukes en français, ce roman semble le plus accessible, mais lequel est le meilleur ?

Baroona a dit…

Je suis parfaitement incapable de répondre à cette question. Ils ont tous des qualités et quelques défauts, et surtout sont tous tellement différents et originaux que la comparaison n'est pas aisée. Impossible pour moi de dire lequel j'ai préféré. Même en admettant que celui-ci est peut-être un poil en dessous, tu n'as pas le choix, il faut au minimum que tu lises les 2 autres. ^^

Zina a dit…

Dommage que tu n'aies pas complètement adhéré, j'avais adoré pour ma part.
Il faut encore que je lise Moxyland !

Baroona a dit…

Je l'aurais peut-être plus apprécié en tant que première lecture de l'auteur. Cela dit, le côté "malsain" m'aurait surement gêné dans tous les cas.
Bonne lecture de "Moxyland" ! =)