lundi 8 septembre 2014

Poul Anderson - Les Croisés du cosmos

Les Croisés du cosmos, Poul Anderson, 1960, 270 pages.

1345, Angleterre. Sir Roger et ses troupes sont prêts à partir guerroyer en France quand un engin volant rempli d'êtres bleus se posent près d'eux. Sans hésitation, Sir Roger les occis et prend possession du vaisseau. Tout le village s'installe alors dans l'engin et un homme bleu survivant est prié de les emmener en France puis à Jérusalem. Mais à la place, c'est à l'autre bout du cosmos que Sir Roger devra mener sa croisade.

Improbable. Cette histoire est complètement improbable. Comment une histoire mettant en scène des croisés anglais du XIVème siècle envoyés guerroyer à l'autre bout de l'univers contre des extraterrestres largement plus avancés technologiquement pourrait avoir du sens ? Et pourtant, cela fonctionne très bien.

Attention, la crédibilité n'est absolument pas au programme. C'est un brin loufoque, complètement improbable et irréaliste, mais c'est surtout très amusant. Vous pensez savoir qui gagne entre une épée médiévale et un engin explosif ? Vous risquez de vous tromper car vous ne prenez pas en compte l'esprit anglais de Sir Roger, sa fourberie et sa témérité à toute épreuve.

Entre histoire comique et véritable roman d'aventures, Les Croisés du cosmos est un récit efficace, tellement improbable que l'on finit par y croire et oublier l’incongruité de la situation. Ah, si seulement tous les héros pouvaient réagir aussi efficacement que Sir Roger devant l'étrange et la nouveauté !


Onzième participation pour le Summer Star Wars : Episode II

6 commentaires:

Vert a dit…

Celui-là aussi il faut que je le lise (mais bon c'est Poul Anderson, limite la question ne se pose pas ^^)

Baroona a dit…

Tu peux y aller sans risque !

Lorhkan a dit…

Ça m'a l'air franchement fun et déjanté, je le note ! :)

Baroona a dit…

Ça l'est, même si le traitement rend la chose très "naturelle" et pas du tout loufoque.

Anonyme a dit…

Lu il y a déjà un moment mais excellent souvenir du côté loufoque.

Baroona a dit…

Loufoque oui, mais sans en faire trop ou forcer le trait.