jeudi 17 avril 2014

Nancy Kress - Les Hommes dénaturés

Fiche technique :

Titre : Les Hommes dénaturés
Auteur : Nancy Kress
Date de première publication : 1998
Nombre de pages : 263
Taille de l'écriture : Moyenne

Quatrième de couverture :

Encore plus pernicieux qu'on ne le prévoyait, les effets de la pollution chimique ont entraîné une chute radicale du taux de la fertilité dans le monde. Il n'y naît pratiquement plus d'enfants. A tel point que certaines personnes en mal de progéniture en arrivent à traiter leurs animaux domestiques comme d'authentiques bébés...
Mais cette situation entraîne probablement de plus sombres déviations, comme le soupçonne Shana Walders, une jeune appelée de l'armée américaine, quand, participant à l'évacuation d'une zone rendue dangereuse par le déraillement d'un transport de produits toxiques, elle se retrouve face à l'inconcevable dans une société où les manipulations génétiques sont soumises à de sévères limitations.
Les Etats-Unis seraient-ils en train de se transformer souterrainement en une nouvelle île du docteur Moreau ? Tel est le lièvre qu'a soulevé Shana. Mais qui voudra le suivre avec elle ?

Mon avis :

   J'ai découvert ce livre en lisant la chronique de Vert. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais j'ai eu envie de le lire. De 4 pierres 2 coups, cela me permet aussi de faire mon entrée dans le challenge SFFF au féminin de Tigger Lilly.

   Dans un futur proche (à la fois temporellement et en terme d'apparences), la stérilité a pris le pas sur la fertilité. En cause, la pollution de l'air. Les jeunes sont devenus une ressource rare dans cette société vieillissante. Alors, pour combler les besoins de maternité de certains couples, des substituts se créent, pas toujours de manière légale...

   L'histoire se découpe en alternance selon trois points de vue et se suit comme un polar. Shana a vu ce qu'elle n'aurait pas du voir et se retrouve, avec Nick et Cameron (c'est un garçon - au cas où vous liriez le livre et vous poseriez comme moi la question pendant assez longtemps), à entrer dans les méandres du système.

   Sous couvert d'une histoire de science-fiction futuriste, c'est évidemment le présent que questionne Nancy Kress. Plusieurs sujets au programme : l'impact de la pollution/des produits toxiques, la stérilité, la mort, la recherche scientifique, le rôle et le but des élites,... Pas vraiment joyeux dans l'ensemble mais rien de déprimant pour autant, même une pointe d'espoir. En cela, l'aspect "polar" aide bien à dédramatiser un peu (ou en tout cas à dramatiser sur autre chose).

   Les Hommes dénaturés est un bon livre, une lecture qui est relativement facile tout en abordant des sujets "sérieux". Il n'est pas exempt de quelques défauts : une technologie vieillotte (même si personnellement ça ne m'a pas gêné), une vision du monde américano-américaine et un climax qui retombe brusquement à plat. Mais c'est négligeable en comparaison du rythme envolé du récit et de l'intelligence du questionnement.


Première participation au challenge SFFF au féminin

3 commentaires:

Lorhkan a dit…

Tiens j'avais zappé la chronique de Vert... En tout cas le pitch donne bien envie, et fait un peu froid dans le dos...
A voir, s'il croise mon chemin un jour.

Vert a dit…

Le côté "pointe d'espoir" je crois que c'est typique de l'auteur, j'avais lu L'une rêve l'autre pas qui avait exactement la même particularité. Ca fait du bien de lire de la SF pas que sinistre ^^

Baroona a dit…

@Lorhkan -> En plus il est court et rapide à lire, aucune raison de l'éviter s'il passe devant toi ^^

@Vert -> C'est effectivement plaisant. Du coup, tu me donnes envie d'en lire plus de Nancy Kress !