samedi 13 juillet 2013

Greg Costikyan - $pace O.P.A.

Fiche technique :

Titre : $pace O.P.A.
Auteur : Greg Costikyan
Date de première publication : 2000
Nombre de pages : 332
Taille de l'écriture : Moyenne

Quatrième de couverture :

La Bourse est à la hausse, le produit — dernier cri de la technologie en matière d'écran holographique — va se vendre comme des petits pains. Johnson Mukerjii, le P.D.G., se frotte les mains. C'est oublier que la Galaxie et sa population de monstres aux yeux pédonculés ourdissent une O.P.A. contre la Terre. Non pas en envahisseurs belliqueux mais en mercantis capitalistes, avec pour seule arme la loi inexorable du marché. Et tous les projets de Mukerjii s'effondrent. Mais à quoi bon pleurer sur le lait renversé ? À la rue, sans le sou, abandonné par une épouse vénale, il repart à la conquête de la Galaxie, le grand rêve américain dans ses bagages...

Une parabole hilarante des vicissitudes du sacro-saint Marché.

Mon avis :

   Je lu ce livre un peu (beaucoup) par hasard. Enfin, pas tout à fait par hasard : j'ai complètement flashé sur le titre, $pace O.P.A.. Avouez-le, n'est-il pas génial ? Un grand bravo au traducteur pour cette perle de jeu de mot, qui est complètement raccord avec l'histoire, et à mon goût même meilleur que l'intraduisible titre VO : First Contract.

   Le titre vous semble drôle ? C'est parfait, parce que c'est dans l'esprit du livre. C'est déjanté, c'est loufoque, et il y a de bons moments de rire (oh, la scène des options du salon !). Pourtant, ce n'était pas gagné, avec un thème hautement économique. Mais tout est bien proportionné. Les quelques scènes plus centrées sur l'économie pure et plus compliquées sont bien amenées, et toujours entourées d'humour. De quoi apprendre en se divertissant.

   L'histoire en elle-même se divise en deux parties. La première nous raconte l'arrivée des extraterrestres sur Terre. Mais pas de grande bataille stellaire. Non, les extraterrestres sont pacifiques, prêts à apprendre leurs technologies aux humains. Ils sont surtout de fervents capitalistes. On suit toute l'histoire par les yeux de Johnson Mukerjii, PDG humain, pour qui les choses vont mal tourner. Cette première partie est vraiment top : on vit les choses à la fois au niveau de notre personnage principal, mais on a aussi un aperçu plus global de la situation et de comment la planète réagit. Et surtout, c'est une belle satyre de notre système.

   La deuxième partie narre les efforts de Mukerjii pour reprendre le pouvoir économique aux extraterrestres. C'est sympathique et drôle, mais malheureusement on perd le niveau de compréhension plus large. C'est dommage, c'était selon moi une grande force du début. D'autant plus qu'il y a un petit coup de mou dans la transition entre les deux parties. Néanmoins, cela reste une belle épopée, qui s'achève... qui s'achève très bizarrement. S'achève t-elle vraiment d'ailleurs ? Tout est présent pour une suite, mais je n'ai rien lu la concernant.

   Au final, c'est une belle surprise que ce livre. Un livre en deux temps, avec une première partie excellente en tous points, et une seconde phase sympathique, bien que plus dans l'aventure pure. Il ne manque pas grand chose pour que cela soit un vraiment très bon livre. Cela n'en reste pas moins un livre à lire !

Conclusion :

4/5 : A lire, une belle combinaison de satire économique et d'aventure spatiale.

Money (That's What I Want) by The Flying Lizards on Grooveshark
Parce que l'auteur me mâche le travail en citant cette chanson dans sa préface...

Aucun commentaire: