lundi 5 décembre 2022

Bulles de feu #45 - La Bibliomule de Cordoue

La Bibliomule de Cordoue, Wilfrid Lupano et Léonard Chemineau, 2021, 251 planches

Califat de Cordoue, fin du Xème siècle. Sous les règnes d'Abd Al-Rahman III et d'Al-Hakam II, le califat a vécu une période de prospérité et de relative paix où le développement de la vie culturelle fut une des priorités, notamment par l'établissement d'universités et de bibliothèques. Mais à la prise de pouvoir d'Almanzor, leur successeur, tout change et l'une des premières décisions du nouveau calife est de brûler la majorité des livres. Tarid, bibliothécaire, accompagné de Lubna, une esclave instruite, et de Marwan, un ancien apprenti devenu voleur, décide alors d'en sauver le maximum en fuyant avec une mule chargée plus que de raison.

Assez étonnamment, je n'ai pas eu de vrai grand coup de coeur pour La Bibliomule de Cordoue. C'est ce que je peux dire de plus négatif sur cette BD. Car malgré cela, La Bibliomule de Cordoue est indéniablement un excellent ouvrage qui réussit tout ce qu'il entreprend et qui mérite incontestablement d'être lu. Car c'est un livre aussi intelligent dans son fond que dans sa forme.

Le fond, c'est une ode aux savoirs et à la nécessité de les conserver et de les protéger. En miroir, c'est la dénonciation des fanatismes en tout genre qui cherchent à les éradiquer pour mieux s'imposer. Cela vaut pour le règne d'Almanzor présenté ici, mais cela prend place à toutes les époques, la nôtre en tête, ce qui est judicieusement explicité en fin d'ouvrage.

Pourtant, l'ambiance n'est pas du tout pesante. La Bibliomule de Cordoue une BD tout à fait plaisante, voire joyeuse. Ce grâce à l'habile alternance entre les péripéties rocambolesques et les running gags à base de bibliomule - qui déteste les mathématiques - d'un côté et les passages plus sérieux sur le passé des personnages et la situation socio-politique de l'autre. C'est intelligemment construit et le rythme est absolument impeccable, sans lassitude ou manque sur aucun des aspects. Ce mélange de sérieux et d'amusement est d'ailleurs parfaitement synthétisé par le style graphique de Léonard Chemineau, avec un trait à la fois net et précis tout en gardant une bonne part de fun.

Il n'y a guère de surprise à ce que tout soit millimétré et maitrisé avec Wilfrid Lupano au scénario. Je n'ai pourtant pas manqué d'être impressionné par la créativité dont les deux hommes font preuve ici. Ils utilisent à fond le média bande-dessinée et ce qu'il permet. Cela se situe autant dans la liberté dans les enchaînements de cases ou les petites trouvailles à l'intérieur de celles-ci que dans l'utilisation des planches sans bulle qui permettent des transitions et des respirations qui en disent pourtant au moins autant que les autres planches. C'est éminemment respectable et agréable, et ça participe du fait que La Bibliomule de Cordoue est une excellente BD.

Quelques planches ici.
D'autres avis : Tigger Lilly, Yuyine, ...

12 commentaires:

  1. "Assez étonnamment, je n'ai pas eu de vrai grand coup de coeur pour La Bibliomule de Cordoue. " 😱😱😱

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly : Non mais j'ai quand même trouvé ça excellent hein.

      Supprimer
  2. Il m’arrive de la relire avec plaisir et cette mule est très bien croquée par le dessinateur. Elle me fait toujours autant rire.
    Bravo aux auteurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Carmen : Ça se prête tout à fait aux relectures, ça doit être plaisant à chaque fois.

      Supprimer
  3. Je l'ai dans ma PAL il faut a e je la lise !

    RépondreSupprimer
  4. Je veux la lire aussi. Un jour!
    N'ayant rien de plus constructif à dire sur l'ouvrage, je dirai simplement que la mule est un animal extraordinaire. 💖 Je prefère l'âne, mais la mule est géniale aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys : Je ne suis pas certain que tu aies envie de faire une balade avec celle-ci, mais elle est géniale à regarder de loin, c'est sûr. ^^

      Supprimer
  5. Une des trop nombreuses BD que je devrais lire, un jour....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @shaya : Ah ça, il y en a un paquet... Mais c'est clairement dans le haut du panier de ce qu'il faut lire.

      Supprimer
  6. Un peu pareil, j'aurais voulu avoir un énorme coup de coeur pour cette BD (genre au point de la racheter pour avoir un exemplaire chez moi) mais en fait non. Ce qui n'enlève rien à ses immenses qualités comme tu dis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vert : On a eu la même expérience de lecture - je ne sais pas si je peux décemment ajouter "malheureusement", vu que c'est quand même excellent.

      Supprimer