dimanche 19 novembre 2017

Dino Buzzati - Le K

Le K, Dino Buzzati, 1966, 380 pages.

Résumer un recueil de nouvelles est toujours une chose compliquée. Encore plus en chroniquer, pour ceux qui font ce genre de choses - mais n'ayez crainte, pas de ça ici ! Alors, à plus forte raison, comment parler d'un recueil qui se compose de 51 courtes nouvelles ?

N'ayant pas pris de notes pendant ma lecture, je serais bien incapable d'en dire grand chose d'utile. Surtout que ma lecture m'aura occuper quelques mois, picorant une nouvelle de temps à autre. C'est d'ailleurs surement ainsi que ce recueil se savoure le mieux : en ne le lisant pas d'une traite. Comme souvent avec les recueils, certes, mais encore plus avec celui-ci qui ne comporte que des nouvelles de quelques pages.

À part ça, l'adage ordinaire aux recueils : il y a du bon et du moins bon. Des nouvelles surprenantes et des nouvelles anecdotiques. L'ensemble est globalement bon même si je ne l'ai pas trouvé aussi excellent que ce à quoi je m'attendais.

2 commentaires:

Vert a dit…

Je l'ai lu y'a longtemps, je ne me rappelle plus de tout... sauf de la nouvelle sur la veste parce que je l'avait découverte dans Je bouquin celle-là y'a bien des années...

Baroona a dit…

Pas de souvenirs de celle dont tu parles. ^^'
J'en ai deux qui me restent bien en tête : une femme qui chute d'une grande tour et un petit garçon traumatisé par ses camarades. ^^