mardi 2 septembre 2014

Robert A. Heinlein - L'Âge des étoiles

L'Âge des étoiles, Robert A. Heinlein, 1956, 285 pages.

Après avoir découvert comment voyager dans l'espace a une vitesse proche de la lumière, l'Institut de Recherches Prospectives travaille désormais sur un moyen de faire communiquer instantanément ces vaisseaux avec la Terre. Pour cela, il étudie les possibilités télépathes de certains humains, en particulier des jumeaux. C'est ainsi que Pat et Tom se retrouvent embarqués dans l'aventure. À des niveaux différents. Car pendant que l'un ira dans l'espace et ne subira presque pas le passage du temps, l'autre restera sur Terre et y vieillira.

La gémellité est évidemment au coeur du récit. De par l'éloignement et le vieillissement séparé, mais surtout dans cette recherche d'accomplissement du "moi" dans le "nous". Si la gémellité amplifie cette envie d'indépendance, elle ne limite en rien son appréciation par tout un chacun, bien au contraire. Et si le sujet vous rebute depuis que vous avez lu Christopher Priest, n'ayez crainte, celui-ci est meilleur.

Mais Robert Heinlein ne se contente pas de parler de gémellité dans L'Âge des étoiles. Car si la relation entre notre paire de héros est un élément majeur, l'intrigue principale, la conquête spatiale et la découverte d'exoplanètes, n'est pas une excuse et propose une vraie aventure au lecteur. L'esprit des pionniers plane sur le livre. Des pionniers plutôt maltraités.

En moins de 300 pages, Robert Heinlein parvient à écrire un roman complet, mêlant aussi bien réflexions qu'actions dans un cocktail où l'on n'a pas le temps de s'ennuyer. En ne s'alourdissant de rien d'inutile, il offre un livre qui traite tout autant du temps qui passe que de ce qu'il s'y passe.


Neuvième participation pour le Summer Star Wars : Episode II

7 commentaires:

Xapur a dit…

ça parait tentant...

Baroona a dit…

Tu peux succomber. ^^

Vert a dit…

Mais zut quoi, toujours pas un livre de Morwenna ? C'est dommage, il a l'air bien pourtant :D.

Guillaume44 a dit…

Roman qui plus est destiné à la base aux enfants et jeunes gens, et vulgarisant la relativité. Heinlein ne les prenait vraiment pas pour des sales gosses ;)

Baroona a dit…

@Vert -> J'envisage un challenge parallèle "Les vieux livres que Morwenna n'a pas cité" <.<

@Guillaume44 -> Bon à savoir, en effet il ne les sous-estime pas. ^^
En tout cas le résultat est bien là, c'est assurément un très bon roman pour débuter avec cette notion.

Nathalie a dit…

Lu il y a un certain temps mais j'en garde un bon souvenir ; un roman facile à lire mais qui aborde des sujets intéressants !

Baroona a dit…

Tout à fait.