mardi 23 septembre 2014

Iain M. Banks - L'Homme des jeux

L'Homme des jeux, Iain M. Banks, 1988, 391 pages.

Gurgeh est un joueur-de-jeux. Et l'un des meilleurs, une chose qui n'est pas dérisoire dans cette vaste civilisation intergalactique qu'est la Culture où les préoccupations essentielles de chacun sont les loisirs et l'épanouissement personnel. Car il semble que la Culture ait éradiqué toutes nos problématiques pour se tourner vers une sorte d'utopie anarchiste fonctionnelle. Pour un aperçu plus complet, allez faire un tour chez Gromovar.

Gurgeh donc, joueur-de-jeux exceptionnel, part, mi-forcé mi-volontaire, vers Azad, une planète extérieure à la Culture, pour découvrir le jeu du même nom. Un jeu complexe qui hiérarchise la population, jusqu'à décider de l'Empereur. Et si dans la Culture la propension au jeu symbolise le bien-être de la société, l'Azad symbolise lui tout ce qui va de travers dans l'Empire.

L'Homme des jeux fait partie de ces livres très difficile à résumer tant chaque petit élément a son importance et semble ne pas devoir être oublié. Même en mettant de côté l'histoire, il y aurait énormément de choses à dire sur le cadre, politiquement, philosophiquement, technologiquement. De fait, beaucoup l'ont fait, bien mieux que je ne le pourrais jamais, et vous saurez très facilement les trouver si vous le désirez.

Du côté de l'histoire, c'est plutôt linéaire, sans nombreux rebondissements. Pourtant, l'ennui ne fait jamais son apparition, le livre est continuellement intéressant. Selon moi, le plus grand coup d'éclat de Iain M. Banks est la manière dont il arrive à faire évoluer nos sentiments à la lecture en même temps que les sentiments ressentis par le personnage principal. Implication et évolution du lecteur : 100%.

L'Homme des jeux est réputé pour être une bonne porte d'entrée dans le cycle de la Culture. Si cela se mesure à l'envie de poursuivre la découverte de cet univers, alors c'est assurément le cas. Un classique qui mérite amplement sa réputation.


Seizième participation pour le Summer Star Wars : Episode II

6 commentaires:

Gromovar a dit…

Merci pour le lien :)

Kissifrott a dit…

Etrangement, je n'ai jamais été attiré par Ian banks :s

Il faudra peut-être que je corrige ça (mais pas aujourd'hui, j'ai aqua-poney)

Lorhkan a dit…

Moi aussi il faut que je tente la lecture de la Culture, c'est un gros vide dans ma culture SF ! :)
Et ça semble plutôt bon (tu n'es pas le seul à le dire d'ailleurs, loin de là, c'est donc que ça doit être vrai !).

Baroona a dit…

@Gromovar -> Il faut rendre à Gromovar l'envie de lecture qui est venu grâce à Gromovar.

@Kissifrott -> Je dois avouer qu'il y a encore peu je ne l'envisageais pas non plus.
C'est un bon rattrapage à faire. ^^

@Lorhkan -> Ça en vaut vraiment le coup, son statut est mérité. ;)

Vert a dit…

Bon bah allons-y, je rajoute ça dans ma liste de livres à lire !

Baroona a dit…

Un de plus ou un de moins... =P