mardi 10 juin 2014

Anne Larue - Quand arriva la fin du monde, en fin de matinée

Fiche technique :

Titre : Quand arriva la fin du monde, en fin de matinée
Auteur : Anne Larue
Date de première publication : 2014
Nombre de pages : 40 (epub)
Taille de l'écriture : Moyenne

Mon avis :

   Du 10 au 18 juin, c'est la Décade de l'imaginaire organisée par l'Atalante. Au programme, 9 livres à prix réduits et 1 nouvelle gratuite par jour. Quand arriva la fin du monde, en fin de matinée d'Anne Larue est celle du 10/06.

« Quand arriva la fin du monde, en fin de matinée, Jacqueline rentrait de la bibliothèque où elle venait d’emprunter le Journal intégral de Virginia Woolf, 1915-1941. »

   Revenant de la bibliothèque, Jacqueline rentre à la maison de retraite au moment où la fin du monde s'abat sur Terre. Il semblerait qu'elle soit désormais seule. Pragmatique, elle se met alors à préparer sa survie.

   Une douce folie plane sur cette nouvelle au nom évocateur. C'est l'apocalypse mais Jacqueline ne panique pas. Tout juste se plaint-elle d'un manque de luminosité. Imperturbable, elle continue sa vie comme si - presque - rien ne s'était passé. On ne s'empêchera pas de sourire pendant toute la lecture.

   Avec une écriture aussi sympathique que son histoire, Anne Larue livre une nouvelle simple mais grandement appréciable.


Septième participation au challenge SFFF au féminin

10 commentaires:

Lune a dit…

Quelle rapidité !!

Acr0 a dit…

Je connais très peu la plume d'Anne Larue. J'avais lu son roman "La vestale du Calix" mais ce fut, pour moi, un échec cuisant.

Baroona a dit…

@Lune -> Et ça sera - normalement - la même chose chaque jour de cette décade.

@AcrO -> Je viens d'en lire ta chronique. Lis cette nouvelle, ça a l'air bien mieux. ^^

Lune a dit…

Good idea !

Vert a dit…

Han comment t'essayes de marquer des points sur le challenge en chroniquant une nouvelle par jour :P

Baroona a dit…

@Vert -> Han, je suis complètement démasqué =O

Tigger Lilly a dit…

Tu comptes toutes les chroniquer ?

Tigger Lilly a dit…

Ha je viens de lire le reste des commentaires.
A la fin de tes chroniques, file moi tous les liens, je te ferai un partage spécial pour toi sur FB et Twitter :)

Vert a dit…

Définitivement la meilleure nouvelle du lot celle-ci, c'est très touchant la façon dont c'est écrit, ça m'a rappelé certaines nouvelles de Neil Gaiman sur le train-train quotidien ^^.

Baroona a dit…

Pas fait de rapprochement avec Neil Gaiman, mais je suis bien d'accord pour dire que c'est la meilleure de la décade !