mercredi 5 mars 2014

Christian Léourier - Le Réveil des hommes blancs

Fiche technique :

Titre : Le Réveil des hommes blancs
Auteur : Christian Léourier
Date de première publication : 2013
Nombre de pages : 31 (pdf)
Taille de l'écriture : Moyenne

Univers : Lanmeur

Quatrième de couverture :

Éclairée par trois soleils, la planète Teirstern connaît de fortes variations climatiques au fil des siècles. C’est cependant sur cet astre que les humains ont implanté une colonie, une première génération avant un peuplement plus important. La vie y est inhospitalière, les plantations peinent à pousser, mais tout semble aller dans la bonne direction. Sauf que... les humains ne sont pas seuls sur Teirstern. Tout laisse à croire qu’une autre race l’habite...

Mon avis :

   Le Réveil des hommes blancs est une nouvelle de Christian Léourier qui prend place dans son fétiche univers de Lanmeur. Après avoir remporté le prix des lecteurs Bifrost 2013 de la meilleure nouvelle francophone, Le Bélial' l'a proposé gratuitement sur son site. L'occasion pour moi de découvrir l'auteur.

   Vous aurez de vous-même tiré la conclusion que si je découvre l'auteur, je ne connais rien de Lanmeur. À priori, l'ayant fait, cela n'est pas gênant pour lire cette nouvelle. Il y a peut-être quelques références supplémentaires à saisir si l'on a lu le cycle ou bien une approche plus facile des néologismes - peu nombreux et compréhensibles, pas d'inquiétude. Mais je ne saurais vous le dire puisque je ne connais pas Lanmeur.

   Le pitch est simple et le titre rapidement très explicite. Douze ans auparavant, des hommes se sont installés sur la planète Teirstern, une planète vide, et en ont démarré sa colonisation. Sauf qu'évidemment, ils ne sont en fait pas si seuls que ça. Quelques questions viennent alors forcément à l'esprit. Comment va se dérouler la rencontre ? Pourront-ils cohabiter ? Que va t-il se passer ?

   Le problème, c'est qu'il n'y a pas beaucoup de réponses. Un démarrage de situation, une base d'histoire, et puis paf, fini. C'est un peu décevant. Surtout que l'écriture est bonne, c'est agréable à lire. Mais au final, toute la nouvelle peut se résumer en deux lignes. C'est pas mal mais ça n'apporte pas grand chose.

   Étonnamment (ou non ?), le prix des lecteurs Bifrost 2013 a couronné deux textes dont les histoires sont proches. Peut-être que dans mon esprit Le Réveil des hommes blancs a pâti de la comparaison avec L'Homme, l'autre lauréat. Car malheureusement, il faut avouer que comparée à la touchante nouvelle de Paul J. McAuley, celle de Christian Léourier parait plate.

8 commentaires:

Efelle a dit…

L'ayant lu après le premier roman de Lanmeur et une autre nouvelle de Léourier, j'ai beaucoup apprécié. L'effet d'accumulation du background a du joué pour moi.

Xapur LeMystique a dit…

C'est vrai qu'il y a beaucoup de choses suggérées et que la fin laisse des questions en suspens. Les récits de Lanmeur sont assez indépendants mais forment un tout.
Perso je suis fan !

Lune a dit…

Je suis trèèèès fan, gros coup de coeur pour cette nouvelle. Personnellement j'adore l'univers de Lanmeur, et je ne ressens pas le besoin de tout savoir et comprendre ! Place à la magie de l'imagination ;-)

Baroona a dit…

@Efelle -> Je penserai alors à la relire une fois que j'aurai découvert Lanmeur, peut-être en aurai-je un meilleur ressenti. ^^

@Xapur -> Justement, je trouve qu'il n'y a pas grand chose de suggéré, on nous laisse nous débrouiller avec quasiment rien. Ça ne m'empêchera pas d'aller découvrir Lanmeur, je suis sûr que j'apprécierai plus ^^

@Lune -> Je ne ressens pas ce besoin non plus (je ne crois pas que je lirais autant d'imaginaire dans le cas contraire ^^), mais là il n'y a vraiment pas grand chose d'apporter par l'auteur. Mon problème, c'est qu'au bout de quelques pages et du titre j'avais déjà tous les éléments de compréhension et je me retrouvai dans une position identique à celle que j'aurai en lisant la dernière ligne.
L'imagination ne doit pas tout excuser, il faut tout de même offrir un minimum de faits pour que le lecteur puisse travailler.

Tigger Lilly a dit…

J'avais aussi ressenti une certaine frustration à la lecture de cette nouvelle, justement car j'aimais beaucoup l'histoire qui se mettait en place et que j'aurais bien voulu en savoir plus. Il y aurait eu de quoi faire un roman ou tout au moins une novella de ce titre. Mais Lanmeur est riche et les autres bouquins de l'auteur dans le même univers sont tout à fait dans la même lignée, donc si ça te plait tout de même , fonce pour lire les romans de Lanmeur.

Baroona a dit…

Ah, ma sauveuse ! <3
Je lirai Lanmeur.

Kissifrott a dit…

Personnellement, j'aurais adoré que Christian Léourier face un roman de cette nouvelle tellement j'ai pris mon pied. D'ailleurs, il faut que j'avance dans le cycle de Lanmeur :o

Baroona a dit…

Presque pareil :
Personnellement, j'aurais préféré que Christian Léourier face un roman de cette nouvelle tellement j'aurais pu prendre mon pied. D'ailleurs, il faut que je commence le cycle de Lanmeur =O