lundi 19 février 2018

Ian R. MacLeod - Poumon vert

Poumon vert, Ian R. MacLeod, 2002, 144 pages.

Il est des livres qui doivent être bien. Qui ont une particularité de style, une atmosphère particulière ou un mystère qui monte en puissance au fil des pages. Voire un peu de tout ça.

Sauf que parfois, on ne rentre pas dedans. C’est ce qui m’est arrivé avec Poumon vert : impossible de me sentir « concerné » par l’histoire. La dernière partie avait pourtant l’air bien, mais je n’étais pas assez impliqué pour l’apprécier pleinement. Dommage.

2 commentaires:

Vert a dit…

Dommage en effet, en plus ça m'avait pensé à Ursula Le Guin ce texte !

Baroona a dit…

Arrête, tu me fais encore plus regretter !