mercredi 21 octobre 2015

Ken Liu - La Ménagerie de papier

La Ménagerie de papier, Ken Liu, 2004-2014, 424 pages.

19 nouvelles, pour la très grande majorité inédite en France, d'un auteur qui apparait comme incontournable dans le domaine au vu des diverses critiques élogieuses s'y rapportant. Notons que deux nouvelles ont déjà été "chroniquées" par ici : L'Erreur d'un seul bit et Faits pour être ensemble. Pas de baffes à l'époque. Pas de baffes aujourd'hui.

Peut-être faut-il y voir l'expression d'une attente trop importante. Le fameux "tout le monde trouve ça génial, du coup je vais prendre une claque, et en fait euh...". Je ne crois pas, notamment parce que le format de la nouvelle permet de continuellement remettre les choses en perspective. Et donc non, je n'ai eu aucun "coup de coeur" au sein de ce recueil, pas même la nouvelle éponyme, La Ménagerie de papier, pourtant auréolée de tout ce qui peut s'auréoler.

Mais ne restons pas fixé sur l'aspect "négatif" et ayons une vision plus positive : ce recueil est bon. Au fil des 19 nouvelles, Ken Liu varie les genres et les thématiques, même si le cerveau, le langage et d'une manière générale le rapport à l'autre (notamment dans sa version extraterrestre) sont bien souvent sur le devant de la scène. Il est plaisant de ne pas avoir l'impression de relire sans cesse une même idée, d'avoir vraiment la sensation de changer d'histoire à chaque nouveau récit. Il n'y a qu'une seule constante : la bonne plume de Ken Liu, à l'écriture fluide et agréable.

Je ne rentrerai pas dans le fastidieux détail des 19 nouvelles. En relisant la liste, je n'en vois pas une à faire particulièrement ressortir, la qualité est globalement constante. Étonnamment, la seule que je pourrai avoir envie de souligner serait Le Livre chez diverses espèces, une "nouvelle" très particulière, à l'inventivité folle.

Pas de coup de coeur, pas de sentiment exceptionnel. Mais La Ménagerie de papier reste un bon recueil, une bonne découverte de l'éclectisme de Ken Liu et un bon moment à passer. Juste bon. Mais n'est-ce pas déjà tout ce qu'on demande à un livre ?


Troisième participation pour le CRAAA

CITRIQ

8 commentaires:

Lorhkan a dit…

L'essentiel, c'est que ce soit bon (au minimum). ;)

Vert a dit…

Je fais bien d'attendre un peu avant de le lire du coup ^^

Tigger Lilly a dit…

Je l'ai trouvé très bon mais ce n'est à dire vrai pas un coup de cœur pour moi non plus. Trop de nouvelles je pense et du coup forcément certaines qui m'ont moins parlé.

Baroona a dit…

@Lorhkan -> Oui, voilà, même si on aimerait parfois que ça soit un peu plus que cela. ^^

@Vert -> Tout à fait, tu peux patienter le temps que ça retombe, tu en profiteras d'autant mieux. ;)

@Tigger Lilly -> Personnellement, je n'ai pas trop eu ce problème de nombre, j'ai trouvé la qualité étonnamment constante, mais jamais exceptionnelle...

Shaya a dit…

C'est déjà ça si ça reste pour toi un bon recueil :) Tout le monde ne peut pas accrocher à la même chose, en même temps :)

Baroona a dit…

Oui, bien sûr ! C'est juste toujours un peu décevant de ne pas tomber sur une vraie révélation alors que de nombreuses personnes ont un coup de coeur. ^^

LeChatFunky a dit…

Ah c'est cool, je ne suis pas le seul à ne pas avoir pris une grosse claque avec ce recueil. Globalement, comme vous, j'ai bien aimé. Mais rien à voir avec le plaisir que j'aie eu avec, par exemple, Axiomatique de Greg Egan (grosse claque)

Baroona a dit…

Nous sommes finalement assez nombreux je crois. ^^
Greg Egan, je ne sais pas si j'oserai un jour me lancer dans un de ses recueils, le côté hard-science me fait un peu trop peur...