mercredi 25 octobre 2017

Gregory Da Rosa - Sénéchal

Sénéchal, Grégory Da Rosa, Tome1/?, 2017, 315 pages.

/!\ Avis à la population : ceci est la premier tome d'une série. /!\
S'il n'y avait qu'une chose à retenir de ce livre, ce serait assurément ça : il s'agit d'un premier tome. Mais genre, vraiment. Avec un foutu cliffhanger à la fin. Et moi qui, naïvement, pauvre petit lecteur lambda qui ne suit plus les actualités ou la blogosphère, ai cru qu'il pouvait s'agir d'un roman avec un début et une fin. Suis-je bête ! C'est pourtant écrit sur la couverture... sur la quatrième de couverture... quelque part ? Non, vraiment pas ? Ah...

Passons et parlons un peu de l'univers. Un peu perturbant dans son aspect mystico-religieux, mais il a le mérite d'être original. Avec un vocabulaire qui va chercher du côté du vieux françois de temps à autre pour mieux nous mettre dans une ambiance moyenâgeuse. Soit. Mais alors pourquoi tant de notes de bas de page pour expliquer ces mots qui sortent de l'ordinaire ? Si c'est pour parvenir à me sortir de l'ambiance, ça a admirablement fonctionné...

Outre cela, la lecture fut plutôt bonne. Même si je trouve ça moins bon - pour le moment ? - que du Jean-Philippe Jaworski, du Jean-Laurent Del Socorro ou du Fabien Cerutti, pour citer des auteurs qui, à mon goût, font des oeuvres dans un genre "proche" (au sens large du terme), la lecture reste plaisante et facile. Je ne dis pas non à un deuxième tome, même si une histoire complète en 300 pages m'aurait encore plus fait plaisir...

2 commentaires:

Lorhkan a dit…

En fait je pense qu'on aura une histoire complète en 600 pages, mais coupée en deux par l'éditeur... parce que j'ai vraiment eu l'impression qu'il se passait trop peu de choses dans ce roman pour un faire un seul tome. En fait, l'intrigue démarra à la dernière phrase !
Et c'est bien dommage parce qu'on sent que l'écrivain a du talent et qu'il parvient à dépeindre des scènes de manière très efficace (ah ce spectacle pyrotechnique dans la seule scène d'action du roman !). Du coup je vais être obligé de lire la suite ! Finalement l'éditeur a réussi son coup ! :D

Baroona a dit…

J'allais mettre un bémol à "l'intrigue démarra à la dernière phrase", mais tu as toi-même cité cette superbe scène pyrotechnique. ^^
Je pense qu'on ne pourra dire qu'après coup si la découpe est "mauvaise". Le "manque d'action" ne me dérange pas tant que ça pour le moment (mais bon, j'aime bien Robin Hobb en même temps... =P), mais il me dérangera certainement s'il y a une trop grosse différence dans la suite...
J'ai aussi envie de lire la suite. Mais j'ai quand même terminé ce tome avec un goût amer en bouche et je lirai le suivant avec un à priori un peu négatif. Est-ce que c'est toujours bien joué de la part de Mnémos ? =P