dimanche 6 novembre 2016

Pierre Pevel - L'Élixir d'oubli

L'Élixir d'oubli, Pierre Pevel, Tome 2/3 du Paris des Merveilles, 2003, 379 pages.

Deuxième tome des aventures de Griffont et Isabel de Saint-Gil dans le Paris des Merveilles. Si vous avez aimé le premier, celui-ci devrait de la même manière vous ravir. Et prolonger la visite de Paris, en en parcourant de nombreux lieux et rues, agrémentés parfois de quelques éléments historiques. On n'ira pas jusqu'à citer Neverwhere de Neil Gaiman, mais presque.

Pour autant, L'Élixir d'oubli n'est pas simplement une redite des Enchantements d'Ambremer car Pierre Pevel en fait plus. Il reprend certes son écriture fluide et son narrateur sympa, mais il densifie son intrigue pour en faire une vraie enquête digne d'un polar, tout en gardant, sans le rendre omniprésent, cet univers magique si particulier. Cette densité provient aussi de l'ajout d'un second fil narratif, approfondissant autant la grande histoire des personnages que la présente aventure.

L'Élixir d'oubli est une nouvelle réussite. Il parvient à prolonger le plaisir du premier tome et même à le surpasser grâce à une intrigue plus dense. Intelligemment, Pierre Pevel propose un certain renouvellement avant même qu'une quelconque habitude - et son risque de lassitude - puisse s'installer. L'envie de lire le troisième tome s'en trouve grandie !

5 commentaires:

Vert a dit…

J'ai jamais eu envie de le lire celui-là mais j'en garde une certaine affection parce que comme il a longtemps été épuisé j'en cherchais régulièrement des exemplaires chez les bouquinistes à Paris pour des copines (ah le bon vieux temps xD).

Baroona a dit…

Ahaha. xD
Et tu en trouvais ? ^^

Vert a dit…

Aucun je crois, c'était un gros fail xD

Acr0 a dit…

Même constat de mon côté, la première parution fut impossible à trouver pour les copains. En attendant, j'ai bien aimé cette histoire-là, plus pour les éléments nouveaux sur nos personnages que réellement pour l'intrigue.

Baroona a dit…

@AcrO : La réédition était donc clairement la bienvenue !
Chez Pevel, les personnages sont toujours la raison de plus de 50% du plaisir. ^^