vendredi 21 octobre 2016

George R.R. Martin - Le Chevalier errant / L'Épée lige

Le Chevalier errant/L'Épée lige, George R.R. Martin, 1998/2004, 270 pages.

[Ceci n'est pas une véritable chronique, le livre ayant été lu il y a plusieurs mois et les souvenirs - s'ils en restent - étant donc bien plus flous qu'à l'habitude. Les quelques bafouilles suivantes sont là pour tout de même garder une trace de cette lecture.]

Deux nouvelles dans l'univers du Trône de Fer, avant l'histoire éponyme, mettant en scène Dunk et l'Oeuf. Ayant fait les choses à l'envers, j'avais déjà rencontré les deux personnages dans la nouvelle L'Oeuf de dragon. Et comme pour cette dernière, le niveau est ici aussi au rendez-vous.

La première nouvelle, Le Chevalier errant, est excellente. La seconde, L'Épée lige, est bonne mais un peu en-dessous. Notez que mon jugement sur celle-ci est biaisé : les ressemblances sont fortes avec la nouvelle Le Service des dames de Jean-Philippe Jaworski et j'ai donc eu parfois une impression de déjà-vu (ou plutôt de déjà-lu en l'occurrence).

Mais dans l'ensemble, qu'il est bon de parcourir Westeros sous le format court, en compagnie de personnages moins habituels mais tout autant agréables à suivre ! Deux bons récits qui en plus ajoutent du fond au fond : à lire impérativement pour tous les fans de l'univers. Ou pour le découvrir ?

6 commentaires:

Acr0 a dit…

C'est avec ces deux nouvelles que je suis entrée dans l'univers du Trône de fer. Je les ai lues en lecture commune sur le Cercle d'Atuan. J'avoue que les détails se sont effacés de ma mémoire. Je venais "goûter" l'ambiance de la saga à travers ces écrits.

Baroona a dit…

@Acr0 : Ah, merci, tu viens confirmer que c'est une bonne porte d'entrée à l'univers. ^^

Vert a dit…

Franchement il abuse ce George Martin, déjà qu'il avait pompé Les rois maudits et voilà qu'il copie Jaworski :D

Baroona a dit…

@Vert : Bien vu, c'est un récidiviste ! Qui osera un jour dénoncer au grand jour cet imposteur ? =P

Lorhkan a dit…

C'est clair, si on aime la saga du Trône de fer et l'univers que Martin a construit, il faut aussi lire ces nouvelles. Voir Westeros sous le règne des Targaryen à une époque où l'hiver est encore lointain, ça donne un certain charme à ces récits.

Baroona a dit…

@Lorhkan : Oui, c'est différent tout en étant pareil, ou inversement, et c'est donc à coup sûr fort plaisant. ^^