dimanche 27 septembre 2015

Robin Hobb - La Fille de l'assassin

La Fille de l'assassin, Robin Hobb, Tome 7b/9 du cycle de L'Assassin royal, 2014, 385 pages.

Suite des nouvelles aventures de FitzChevalerie avec, grâce au découpage de Pygmalion, la deuxième partie du premier tome VO. Où l’on découvre donc ce qui suit après un évènement important pour notre héros, évènement spoilé par le titre du roman. Tant qu’à parler de spoil, ne lisez pour aucune raison la quatrième de couverture qui est une honte du genre. Merci Pygmalion.

Il est difficile de rentrer dans les premières pages de La Fille de l’Assassin. Ce n’est pas étonnant quand on considère qu’il s’agit en fait d’un milieu de roman, Robin Hobb n’en est donc absolument pas responsable. Il faut retrouver ses repères dans un texte qui n’est pas fait pour cela. Cela donne une note moins positive à un début qui doit pourtant être très bon si sa lecture est enchaînée après Le Fou et l’Assassin.

Le rythme et le plaisir reviennent assez vite. Cela devient de plus en plus prenant et l’on replonge avec ferveur dans la vie de Fitz. Malgré mon appréhension, la double narration s’avère parfaitement efficace, les fils se combinent de manière très cinématographique et l’on apprend à aimer et détester ce deuxième narrateur – par moment tout autant tête à claques qu’a pu l’être Fitz.

La Fille de l’Assassin qui monte en puissance continuellement. Le milieu du roman voit une scène mémorable se dérouler – une scène qui a bien failli attenter à ma vie – et pourtant la suite parvient à rester de haute volée et à poursuivre son chemin jusqu’à une fin en forme de petit cliffhanger énorme d’intensité et qui ne donne qu’une envie : lire la suite. À coup sûr, malgré l’appréhension qu’on aurait pu avoir là aussi, le retour de Robin Hobb vers son héros principal est un retour très réussi.

CITRIQ

3 commentaires:

Boo a dit…

J'ai réussi à ne lire que la ligne de conclusion \o/

Je ne sais pas encore si j'attends la publication en poche de cette trilogie ou non... ça dépendra de la couverture (si elle est moche, j'achète en grand !) mais c'est nul parce qu'aucun moyen d'avoir une cohérence dans les éditions de Hobb !
Les deux premiers cycles je les ai en grandes intégrales La Citadelle des Ombres... :(

Le peu que j'ai lu de ton avis me donne encore plus envie de me jeter dessus... j'espère que les traducteurs vont s'activer, parce que la suite est déjà publiée en anglais !

Baroona a dit…

Il n'y a pas vraiment de spoil dans ma chronique (juste un très léger à la rigueur). Mais tu en as vu l'essentiel : c'est vraiment bon et à la hauteur, il faut le lire !
Par contre oui, du côté de l'édition, c'est toujours n'importe quoi. Qui sait quand va apparaitre l'édition poche, et comment elle sera... Bonne patience ! ^^

Boo a dit…

Le 6 janvier pour le premier tome ! Je suppose qu'il faudra attendre ensuite un an avant sa suite...