mercredi 20 mai 2015

Trevanian - Incident à Twenty-Mile

Incident à Twenty-Mile, Trevanian, 1998,  346 pages.

Wyoming, 1898. Twenty-Mile est une toute petite ville dont l'unique intérêt est de servir de sortie du week-end aux mineurs voisins. Les quelques habitants y vivent une vie routinière et sans espoir. Jusqu'à ce que deux événements viennent coup sur coup bouleverser la communauté. D'abord, l'arrivée d'un jeune garçon fan du Ringo Kid, un fameux héros de roman, décidé à trouver sa place dans la bourgade. Puis l'évasion d'un dangereux criminel de la prison voisine. Et Twenty-Mile de basculer.

Incident à Twenty-Mile est un western qui contient tous les éléments essentiels du genre, pour ne pas dire tous les clichés d'une petite ville de l'Ouest américain. L'auteur ne s'en cache pas, bien au contraire. Il s'en joue, utilisant ces lieux communs pour les pousser à l'extrême et en sortir des surprises. Les personnages sont reconnaissables au premier coup d'oeil, mais Trevanian parvient tout de même à en faire de vraies individualités et personnalités.

Incident à Twenty-Mile est un roman en deux temps. Premièrement l'arrivée du jeune héros, au passé tortueux et au mensonge facile, qui apparaît tout autant héros qu'anti-héros selon les situations. Sa séquence d'installation dans la ville est un tout petit peu trop longue, manquant un peu de rythme sur la fin, mais c'est bien le seul défaut que l'on pourra trouver à ce livre. Car ensuite arrivent les méchants, le méchant, le plus que méchant. Un psychopathe effrayant et impitoyable, à faire frissonner une nuit d'été. Un de ceux qu'on ne peut vraiment pas aimé. Il donne toute son ambiance sombre et malveillante au récit, lui donne son caractère "thriller". Fort heureusement, Trevanian parvient à ne jamais tomber dans le malsain, ce qui en fait une juste réussite.

Incident à Twenty-Mile est un récit dur, implacable, fort. Une grande lutte dans une petite cité, contée comme un biographe par Trevanian, en oscillant entre fiction et réalité pour frapper encore plus l'esprit du lecteur. Un symbole de cette Amérique en construction, où tout est possible, surtout le pire. La violence et l'apathie d'une humanité bien souvent désespérante. Mais cela n'en reste pas moins haletant et fascinant.

Aucun commentaire: