jeudi 23 avril 2015

Ron Carlson - Cinq ciels

Cinq ciels, Ron Carlson, 2007, 258 pages.

Idaho, de nos jours. Au milieu de nulle part, deux hommes sont engagés par un troisième pour mettre sur pied une grande construction. Tous trois meurtris par la vie, ces quelques mois d'isolement leur permettront de fraterniser et de commencer à se reconstruire.

Au regard de son pitch, Cinq ciels pourrait apparaître comme un roman banal, voire ennuyant. Il n'en est rien. C'est un livre qui ne fait pas de grandes vagues, mais parvient à s'insinuer efficacement dans la vie de son lecteur. Car il est impossible de ne pas être touché par le destin de ses trois hommes, de ne pas éprouver une forte empathie envers eux et de ne pas les considérer comme des amis.

Tout cela est possible grâce à l'excellente et intelligente écriture de Ron Carlson, notamment dans sa parfaite maîtrise du non-dit. Il n'énonce jamais les évidences, faisant confiance au lecteur pour deviner les trous qui sont aussi clairs que les espaces inter-cases d'une BD. Cela offre une ambiance sobre, pleine de pudeur et de décence pour les personnages.

Cinq ciels est un roman au calme, qui repose à la fois sur ses paysages majestueux et sur ses personnages, leur psychologie, leur reconstruction, leur évolution, leur lutte contre le désespoir et l'abattement. Un roman d'une réalité palpable. Un roman entre dureté et espoir. Un roman subtil et émouvant.

3 commentaires:

Lorhkan a dit…

Mais du coup, c'est du contemporain, du western, de l'historique ?...
En tout cas c'est intrigant. ;)

Baroona a dit…

C'est vrai que je n'ai pas été très clair sur ce point. Du contemporain qui sonne comme un western moderne tant on y retrouve l'admiration des grands espaces et des thématiques habituelles du genre. Précisément, si on veut vraiment catégoriser, ça doit surement rentrer dans du "nature writing". En tout cas, c'est bien.

Lorhkan a dit…

C'est plus clair, merci pour la précision. ;)