lundi 16 février 2015

Anthologie - Les Héritiers d'Homère

Les Héritiers d'Homère, Anthologie de Nathalie Dau et Jean Millemann, 2009, 325 pages.

Les Héritiers d'Homère est une anthologie consacrée, comme son nom le laisse imaginer, à la mythologie grecque. Au programme, 18 nouvelles mettant en scène dieux et héros antiques. À peu de choses près, un tiers sont des créations d'histoires antiques, un tiers des réécritures modernes et enfin un tiers d'autres choses plus ou moins indéfinissables (voire incompréhensibles à l'occasion).

Il y a donc une certaine variété dans cette anthologie même si, malgré un thème extrêmement large, certains personnages se voient utilisés plusieurs fois (coucou Orphée !). Un thème qu'on sent véritablement présent et qui donne une vraie unité à cette anthologie, qui n'est pas un simple amoncellement de textes mais un vrai hommage à une époque sous-utilisée. Retour de bâton, je pense que, malgré un bon mini-dictionnaire en annexe, on appréciera tout de même davantage ce recueil si l'on possède au préalable quelques connaissances sur le sujet.

Au vu du nombre important de textes, je ne vais pas détailler l'ensemble des récits, chose qui serait aussi laborieuse pour moi que pour vous. Généralement, un recueil se compose de hauts et de bas. C'est moins le cas ici : je n'ai pas eu de grand coup de coeur, mais je suis dans le même temps passé très rarement à côté des nouvelles (j'aurais même pu dire jamais s'il n'y avait pas eu les deux derniers textes, Sémélé de Philippe Guillaut et Firestarter de Céline Brenne).

Citons tout de même quelques textes qui se démarquent. La Bouteille, le barbu et le sens du monde de Franck Ferric, malgré sa fin ouverte, ouvre de bel augure le recueil par son récit alcoolisé qu'on écouterait bien au coin d'un feu. Le Syndrome de Midas de Jess Kaan relie habilement passé et présent. Prisonnier de son image de T.K. Ladlani est une utilisation ingénieuse du thème de Narcisse. L'Hospitalier de Yan Marchand et Les Sept derniers païens de Romain Lucazeau content deux destins inexorables. La Descente aux Enfers d'Orphée et Eurydice d'Anthony Boulanger s'avère sympathique même si elle aurait mérité un peu plus de subtilité. Enfin, si Pierce's Track de Nicolas Eustache est une actualisation un poil folle, la palme de l'incroyable revient à la marrante La mort d'Héraclès de Claire Jacquet, où Héraclès doit combattre un ennemi imprévu : la lessive.

Malgré la prépondérance des écritures "littéraires" sur les quelques oeuvres sonnant plus "orales", les aèdes peuvent se réjouir : leur héritage est bien porté. Car il faut noter que, pour des noms pas ou peu connus dans l'ensemble, la qualité de l'écriture est au rendez-vous et fait de ce recueil une réussite dans sa globalité.


Livre gagné lors de la saison 1 du Winter Mythic Fiction, merci Lhisbei.

Douzième participation au Challenge Francofou

Trente-et-unième participation au challenge SFFF au féminin

Troisième voyage dans les landes du Winter Mythic Fiction

2 commentaires:

Vert a dit…

Maintenant je veux lire l'histoire d'Héraclès qui affronte la lessive :D

Baroona a dit…

C'est un grand moment ! Un récit mythologique épique trop peu connu. xD