jeudi 28 novembre 2013

Leigh Brackett - La Route de Sinharat

Fiche technique :

Titre : La Route de Sinharat
Auteur : Leigh Brackett
Date de première publication : 1963
Nombre de pages : 42 (pdf)
Taille de l'écriture : Moyenne-basse

Quatrième de couverture :

Quelque part, dans quelque avenir, sur Mars. À Jekkara, dans les Bas Canaux, l’aventurier archéologue Carey se cache en attendant de pouvoir lancer une expédition vers la lointaine Sinharat. Les Terriens veulent transformer les inhospitalières Terres Sèches en une oasis. Mais Carey sait que c’est une erreur grave, déjà prouvée par le passé. Et les preuves de ce passé se trouvent nulle part ailleurs à Sinharat. Les autorités terriennes sur ses talons, Carey va tout faire pour survivre sur la route menant à Sinharat.

Mon avis :

   La Route de Sinharat est une nouvelle de Leigh Brackett, extraite du recueil Le Grand Livre de Mars, offerte gratuitement par Le Bélial' pendant le mois de novembre (pour célébrer ce qui aurait dû être la sortie d'un recueil de nouvelles de l'auteure, Stark et les rois des étoiles, finalement repoussée en mars). L'occasion pour moi de découvrir une précurseur de la science-fiction américaine qui a notamment écrit le script originel de L'Empire contre-attaque.

   Je dois avouer que j'avais un peu peur de cette lecture. Je me l'imaginais comme une sorte de nouvelle hard-science, avec de la science-fiction "exploration de planètes" qui n'est pas vraiment mon fort. Et voilà que j'ai tout faux, pour mon plus grand plaisir.

   La Route de Sinharat est une aventure qui porte bien son nom. L'histoire se passe sur Mars, que l'on comprend avoir été conquis par les terriens qui y vivent en cohabitation avec les martiens. On y suit Carey, un archéologue terrien, dans sa quête pour rejoindre Sinharat, une ancienne cité mystérieuse qui recèlerait des informations importantes.

   Je reste volontairement assez vague pour ne rien vous gâcher. Sachez seulement qu'il s'agit d'une aventure avec un peu d'action. Le trio de personnes principaux est sympathique, presque tout comme le "méchant" de l'histoire. Le style de Brackett est un très bon accord entre des dialogues qui donnent du rythme et font avancer le récit et des descriptions qui posent efficacement le paysage en peu de mots. J'ai trouvé que l'écriture était très visuelle, qu'on imaginait facilement l'univers décrit, et c'est très agréable.

   Mais la grande force de cette nouvelle, ce sont les sujets qu'elles abordent. Entre réflexions sur le colonialisme et interrogations sur la technologie, c'est une nouvelle très écologique que nous livre l'auteure. Pourtant écrite en 1963, La Route de Sinharat n'a absolument pas pris une ride et est toujours d'actualité. Aucune raison pour que sa lecture ne soit pas la vôtre, d'actualité.

« - Pourquoi vous tracasser à ce point pour de la poussière et de vieux os ?
- Question de curiosité. Je ne connaîtrai jamais la fin de l’histoire, mais je saurai au moins comment elle a commencé. »

Une participation de plus pour le JLNN.

Conclusion :

4/5 : À lire pour une aventure martienne aux échos pas uniquement martiens.

On the Road Again by Bernard Lavilliers on Grooveshark
Parce que Carey est sur la route, encore...

2 commentaires:

Vert a dit…

Je me souviens plus du tout de ce texte précisément, mais le Grand livre de Mars c'est très chouette (par contre très science-fantasy voire complète fantasy, mais c'est chouette ^^)

Baroona a dit…

J'avais pas fait le rapprochement, mais c'est vrai que si on oublie que ça se passe sur Mars et les envies de terraformation, ça sonne très fantasy. Ce Grand Livre de Mars pourrait d'autant plus me plaire, j'y penserai si je tombe dessus ^^