mardi 12 novembre 2013

Jean-Philippe Jaworski - Profanation

Fiche technique :

Titre : Profanation
Auteur : Jean-Philippe Jaworski
Date de première publication : 2013
Nombre de pages : 17 (pdf)
Taille de l'écriture : Moyenne-petite

Univers : Récits du Vieux Royaume

Quatrième de couverture :

Rentrez au cœur d'un procès moyenâgeux, où l'horreur et l'ironie se mêlent au fantastique...

Drôle et cruelle, cette nouvelle est un cadeau de Jean-Philippe Jaworski, un auteur majeur de la fantasy en France depuis Janua Vera et Gagner la Guerre. Un must !

Mon avis :

   En participant, même tardivement, au JLNN de Lune, j'ai eu l'honneur de pouvoir choisir une nouvelle chez ActuSF. Malins comme vous êtes, vous aurez remarqué tout le diabolisme de la manœuvre sélène : je lis une nouvelle et je la chronique, donc je gagne une nouvelle, donc je la lis et la chronique.

   Après quelques hésitations, je n'ai pas pu résister au plaisir de retrouver la plume de Jean-Philippe Jaworski avec Profanation, une nouvelle parue dans Les coups de coeur des Imaginales, l'anthologie 2013 des Imaginales. D'autant plus qu'elle se déroule dans le même univers que Gagner la guerre, plus précisément deux siècles avant, pendant la guerre des Grands Vassaux (la postface explique cela très bien, avec florilège de détails).

   Profanation conte le procès de Sabaude Cufart, accusé d'être un détrousseur de cadavres. Avant tout, et Jaworski utilise à juste titre le mot à plusieurs reprises, Sabaude est un coquin. En mauvaise situation, il tente d'utiliser sa gouaille pour s'en sortir. Mais les ennemis ne sont peut-être pas là où il les attend...

   Une nouvelle fois, Jaworski prouve qu'il maîtrise à la perfection les personnages de "méchants sympathiques". Le style est travaillé, mais ne fait que rendre la lecture encore plus fluide. Un bon moment de lecture, avec une histoire qui parait d'abord banale et amusante, mais qui s'avère être plus grave et étonnante dans sa conclusion.



Une nouvelle lecture pour le Challenge Francofou.

Conclusion :

5/5 : À lire, pour une bonne nouvelle aux effluves de Gagner la guerre.

Peanut Dreams by Grand National on Grooveshark
Parce qu'il y a "nation" dans le nom du groupe et dans le titre de la nouvelle...

4 commentaires:

Vert a dit…

J'ai bien aimé ce petit texte aussi ^^ (et les nouvelles c'est un cercle vicieux, plus tu en lis... plus tu en lis, avec ou sans nouvelle gratuite !)

Baroona a dit…

Oui, c'est comme le chocolat (ou les curly, au choix), ça se mange sans faim (ou fin d'ailleurs) ^^

Tigger Lilly a dit…

Tu as pris une des meilleures nouvelles du recueil ^^ Je te conseille le secret du parsigou du même recueil, vraiment très très bon.

Baroona a dit…

Lucky me !
Merci du conseil, j'essayerai d'y penser ^^