samedi 30 novembre 2013

Hiromi Kawakami - Abandons

Fiche technique :

Titre : Abandons
Auteur : Hiromi Kawakami
Date de première publication : 1999
Nombre de pages : 153
Taille de l'écriture : Moyenne

Quatrième de couverture :

Deux amoureux ont décidé de fuir tout ce qui pourrait altérer l’immédiateté de leurs pulsions. Ils partent sur les routes pour s’abandonner à la passion. Fusionner. Jusqu'au plus près de l’autre et de ses silences afin de ne rien laisser échapper...
La tortue chante quand il la bat. Posé sur la fenêtre, l’animal est l’unique témoin de son passé, de sa vie avant Yukio, avant la douleur. Mais pourquoi est-elle là ? Elle ne s’en souvient plus...
Il lui avait demandé de mourir avec lui. Ensemble ils ont sauté. Elle est morte sur les rochers, lui est tombé dans la mer,les pêcheurs l’ont sauvé. Il a retrouvé sa femme, ses enfants, comme avant...

A travers ces nouvelles, Hiromi Kawakami évoque les dérapages de l’amour et du désir dans ce qu’ils peuvent avoir de plus violent comme de plus indicible et magique. De la complicité la plus infime, la plus sublime, à la dépendance sadomasochiste, cette romancière japonaise décrit jusqu’au vertige le besoin d’être aimé.

Mon avis :

   La lecture japonaise du mois de novembre, toujours dans le cadre du Challenge Écrivains Japonais d'Adalana. Ce mois-ci est consacré à Hiromi Kawakami.

   Abandons est un recueil de 8 nouvelles sur le thème... du couple, et plus généralement de l'amour sous toutes ses formes. On pourrait peut-être, en trifouillant un peu les mots, se dire que le thème de l'abandon est présent (les personnages cherchent très souvent à être aimé, et donc à ne pas être abandonner), mais "Abandons" est surtout le titre d'une des nouvelles.

   Outre le thème commun, les 8 textes sont comparables pour leur structure : des récits courts (une vingtaine de pages) racontés d'un point de vue interne par une narratrice. Le résultat en est un panorama de situations à la fois toujours différentes et toujours identiques. Deux textes penchent vers le fantastique, les autres sont des instants de vie communs, faisant parfois penser à une photographie. Le tout sent le minimalisme.

   Il y avait du potentiel dans ce recueil, mais le plaisir n'a pas été au rendez-vous. Outre quelques histoires franchement bizarres, à la limite d'être mal à l'aise, les autres manquent d'un petit truc pour être bonnes. Dû en grande partie au format très court, il n'y a pas de sympathie pour les personnages et les histoires s'enchaînent, répétitives, sans qu'il se passe véritablement grand chose. À vous donner envie d'abandonner.



Une participation de plus pour le JLNN.

Conclusion :

3/5 : À réserver à ceux qui veulent de courtes histoires de couple, pas forcément intéressantes.

Aimer by Damien Sargue on Grooveshark
Parce qu'il s'agit toujours d'aimer... et que cette chanson me semblait devoir aller ici...

2 commentaires:

Adalana a dit…

Je ne suis pas tentée par ces nouvelles, si je relis cette auteure ce sera plutôt un roman.
Merci pour ta participation.

Baroona a dit…

Je peux difficilement te conseiller le contraire, cela me semble une lecture dispensable ^^'