mercredi 11 septembre 2013

Terry Bisson - Meucs

Fiche technique :

Titre : Meucs
Auteur : Terry Bisson
Date de première publication : 2003
Nombre de pages : 289
Taille de l'écriture : Moyenne

Quatrième de couverture :

C'est vrai, on ne pense pas assez aux familles des victimes ! Alors, tant qu'à appliquer la peine de mort, si on faisait appel à elles pour « jouer » les bourreaux ? (Meucs).
Allumez le feu ! Mais si l'humanité vient tout juste de le découvrir, peut-être vaut-il mieux ne pas l'éteindre... (Le Feu premier).
Pour un trou qui s'agrandit dans la couche d'ozone, même le mariage est à reconsidérer... (Suivant !).
Quand on est un employé bien obéissant travaillant dans la grisaille virtuelle, quel plaisir de s'évader dans Avril à Paris !

Préfacé par James Morrow, ce recueil nous fait frissonner de Meucs (Grand Prix de l'Imaginaire) jusqu'à sa dernière braise avec Les ours découvrent le feu, qui a obtenu trois prix (Hugo, Nebula, Theodore Sturgeon Award).

Quinze récits.
Beaucoup d'humour... noir.
Un feu d'artifice d'inventivité !

Mon avis :

   Et paf, encore une lecture pour le JLNN de Lune, avec ce recueil de 15 nouvelles par Terry Bisson, auteur dont je n'avais absolument jamais entendu parler. La couverture n'était pas moche, et la quatrième de couverture avait quelques arguments, alors je me suis finalement laissé tenter (après l'avoir laissé dans les rayons une précédente fois).

   Mais avant d'évoquer les 15 nouvelles, il faut parler de la préface de James Morrow, Vous allez rire, M. Bisson, qui est quasiment une nouvelle à part entière. C'est une manière très originale de parler des nouvelles qui vont suivre, à la fois inventive et intéressante. Autant dire que l'on entame la première nouvelle dans un état d'esprit positif (et avec l'envie de découvrir James Morrow).

   Alors quand la première nouvelle, Meucs, qui donne son titre au recueil, s'avère être géniale, tant par son mode de narration que par l'idée sous-jacente, j'avoue avoir été au bord de l'hystérie. Surtout que la deuxième nouvelle, Ils sont faits de viande, était tout aussi bien, et dans un registre bien différent. Étais-je tombé sur le livre parfait ? Malheureusement pas tout à fait, puisque ces deux premières nouvelles s'avérèrent être finalement, à mon goût, les deux meilleures (avec Suivant! et Choisissez Anne tout de même).

   La force de ce recueil est à coup sûr la manière dont les nouvelles arrivent à se renouveler. Les sujets abordés sont variés, tout comme le traitement apporté : il y a des nouvelles drôles, des nouvelles qui portent un message, des nouvelles poétiques, des nouvelles scientifiques, des nouvelles philosophiques,... Surtout, on notera des variations dans le style proposé (et je me rends compte après coup que mes nouvelles préférées sont celles qui présentent une forme différente).

   Néanmoins, si la diversité des nouvelles est à coup sûr une force, c'est peut-être aussi une faiblesse, dans le sens où il est difficile d'être touché par tous les genres. Personnellement, je suis plus ou moins passé à côté de certaines, notamment les plus poétiques, ainsi que celles s'installant plus durement dans la science-fiction.

   Au final, malgré une lecture en dents de scie, je garde un bon souvenir de Meucs. J'y ai trouvé 4 très bonnes nouvelles (Meucs, Ils sont faits de viande, Suivant! et Choisissez Anne), et je suis sûr que vous saurez vous aussi trouver votre bonheur au coin de l'une (ou de plusieurs, j'espère) de ces 15 nouvelles. Et puis, comment ne pas être intrigué par une nouvelle au titre si sympathique, et à l'histoire aussi ovniesque qu'on peut l'imaginer : Dites-leur d'arrêter leurs conneries et d'aller se faire foutre.



Conclusion :

4/5 : A lire, parce que vous y trouverez forcément une nouvelle qui vous plaira.

Mon petit mec et moi by Les Wriggles on Grooveshark
Parce qu'avouez que Meucs et Mec, ça se ressemble...

2 commentaires:

Vert a dit…

J'avais lu un roman de cet auteur il y a des lustres (ça s'appelait Homme qui parle et je me rappelle juste que c'était un road-movie... enfin book enfin bref je me comprends xD).

Bref tu as bien piqué la curiosité sur ce recueil (en plus ils l'ont à la bibliothèque, que demande le peuple ?)

Baroona a dit…

Un road-trip quoi. =P

Aucune raison de ne pas l'essayer alors ! Tu pourrais même y croiser quelques histoires sentimentales... =O