vendredi 5 juillet 2013

Scott Lynch - Les Mensonges de Locke Lamora

Fiche technique :

Titre : Les Mensonges de Locke Lamora
Auteur : Scott Lynch
Date de première publication : 2006
Nombre de pages : 552
Taille de l'écriture : Moyenne

Série : Les Salauds Gentilshommes
Tome : 1/7

Quatrième de couverture :

On l'appelle la Ronce de Camorr. Un bretteur invincible, un maître voleur. La moitié de la ville le prend pour le héros des miséreux. L'autre moitié pense qu'il n'est qu'un mythe. Les deux moitiés n'ont pas tort.
En effet, de corpulence modeste et sachant à peine manier l'épée, Locke Lamora est, à son grand dam, la fameuse Ronce. Les rumeurs sur ses exploits sont en fait des escroqueries de la pire espèce, et lorsque Locke vole aux riches, les pauvres n'en voient pas le moindre sou. Il garde tous ses gains pour lui et sa bande : les Salauds Gentilshommes.
Mais voilà qu'une mystérieuse menace plane sur l'ancienne cité de Camorr. Une guerre clandestine risque de ravager les bas-fonds. Pris dans un jeu meurtrier, Locke et ses amis verront leur ruse et leur loyauté mises à rude épreuve. Rester en vie serait déjà une victoire...

Entre Oliver Twist, Il était une fois en Amérique et Arsène Lupin, les aventures d'un audacieux criminel et de sa bande de fripouilles !

Mon avis :

   J'avais grossièrement entendu parler des Mensonges de Locke Lamora. D'abord parce qu'il est multi-primé. Et surtout parce que Le Dévoreur de Livres semblait dithyrambique à son sujet (et au vu de la justesse de cet avis, comme à son habitude, il faut vraiment que je me penche sur Rothfuss et Jaworski...). Mais, pour mon plus grand malheur, je n'étais pas parti tout de suite à la rencontre des contrées de Camorr. A mon plus grand malheur oui, de n'avoir pas pu découvrir plus tôt ce chef d'oeuvre !

   Ce livre est absolument tout ce que j'aime, et me rappelle (il n'y en avait pas vraiment besoin, mais c'est toujours bien de se conforter dans ses bases) pourquoi mon genre préféré est assurément la fantasy. Tout commence par une carte de Camorr, ville-état où se déroule l'action. Et moi, j'aime bien les cartes, parce que ça donne directement le ton et ça nous fait voyager. Ça ne vous suffit pas, c'est un peu juste pour faire un bon roman ? Bonne nouvelle, ce n'est pas tout !

   Dans une ambiance médiévale vénitienne, on fait la connaissance de Locke Lamora et de ses amis. Ils forment une bande de voleurs d'aspect médiocre et de bas étage, mais qui s'avère être en vérité une troupe de haut vol, la plus exceptionnelle de la ville. Intelligents, rusés et truqueurs, ils n'ont absolument rien à envier à un Arsène Lupin. Et je parle en tant que fan d'Arsène Lupin.

   Que peut-on espérer d'un premier tome ? De découvrir les personnages et de suivre quelques péripéties de base ? C'est le cas dans la première partie. Mais pas besoin d'attendre le deuxième ouvrage pour voir l'intrigue prendre de l'ampleur. Non, Scott Lynch nous livre directement un scénario grandiose, aux multiples rebondissements, où tout est possible (enfin, on est au plus près possible du "tout est possible"). Que celui qui n'a pas eu au moins plusieurs grandes surprises me jette le premier clavier !

   Il me faut rapidement évoquer le style de Scott Lynch. J'ai trouvé ça fluide, avec une bon équilibre entre actions, descriptions et dialogues. La structure du récit est un peu surprenante au départ : on passe d'un chapitre concernant le présent à un autre nous racontant la jeunesse de la bande. Mais c'est finalement sympathique, ça donne un rebond permanent et du rythme. Et cela permet à l'auteur de nous offrir seulement les informations qu'il veut pour le moment. Allez, si on veut chipoter, c'est peut-être le seul petit point négatif :  on connait rapidement un élément qui servira de future intrigue. Mais on peut aussi voir ça comme un grand teasing.

   Vous l'aurez compris, Les Mensonges de Locke Lamora est un superbe livre, rempli de tout ce qu'on peut attendre d'un bon livre de fantasy : des rebondissements, de l'action, des personnages sympathiques et intelligents, un nouvel univers à explorer, une pointe de magie,... Premier tome sur les sept prévus de la série des Salauds Gentilshommes, je suis anxieux pour la suite, tant cette entrée en matière est de haut niveau !

Conclusion :

Coup de Flamme : A lire absolument, pour découvrir la réincarnation d'Arsène Lupin et de ses amis en pays de Camorr.

Lies by The Black Keys on Grooveshark
Parce que je ne savais pas quelle était la BO de "Menteur, menteur"...

Au passage, 233°C a maintenant sa page facebook, n'hésitez pas à la rejoindre !

2 commentaires:

Kissifrott a dit…

Ca me fait plaisir que tu l'ais lu (et aimé) :)

t'as aucun souci à te faire pour le deuxième volume, et le troisième est (enfin) annoncé ;)

Baroona a dit…

Ça me fait aussi plaisir. =P
Merci à toi encore !