mercredi 10 avril 2013

Terry Pratchett & Neil Gaiman - De bons présages

Fiche technique :

Titre : De bons présages
Auteurs : Terry Pratchett & Neil Gaiman
Date de première publication : 1990
Nombre de pages : 441
Taille de l'écriture : Moyenne

Quatrième de couverture :

L'Apocalypse ! Depuis le temps qu'on en parle... Eh bien, c'est pour demain. Enfin, dans onze ans, très exactement. Depuis que Dieu créa le monde et Satan l'enfer, chacun des deux cherche à tirer la couette à lui. Pour défendre leurs intérêts respectifs, ils ont leurs envoyés spéciaux sur terre. Côté Bien : Aziraphale (ange de son état, bibliophile et libraire à mi-temps). Côté Mal : Rampa (démon, lunettes noires et boots en peau de serpent, propriétaire d'une Bentley). Et l'Apocalypse, ça ne les arrange pas du tout. Parce que, vous savez ce que c'est, quand on vit quelque part depuis des siècles, on a ses petites habitudes. Alors ange et démon vont doubler leurs patrons et tout mettre en oeuvre pour faire capoter l'Apocalypse.

Mon avis :

   Prenez l'auteur d'un monde légendaire. Prenez un deuxième génie de la fantasy humoristique. Faites-les travailler ensemble. Savourez une perle. Enfin, pas une vraie perle, un livre. Mais un super livre. Et même un peu plus que super.

   Terry Pratchett est un auteur que j'ai envie de lire depuis longtemps. Sauf que s'attaquer aux Annales du Disque-Monde, cela fait un peu peur (mais je commencerai un jour, je le sais). Neil Gaiman, je suis déjà tombé sous le charme, c'est juste fantastique à chaque fois. Du coup, De bons présages était une bonne manière pour moi de débuter avec l'un, tout en s'assurant du plaisir avec l'autre. Au passage, les livres à quatre mains ne sont pas choses communes, et pour ceux que ça intéresse il y a quelques infos sur la méthode de celui-ci ici, c'est intéressant (et drôle).

   Mais parlons de l'histoire en elle-même. Le livre commence par narrer l'arrivée sur Terre du fils du Seigneur des Ténèbres, par qui l'Apocalypse doit arriver, 11 ans plus tard. Sauf que ce n'est pas du goût des émissaires du Bien et du Mal présents ici-bas : Aziraphale, ange et libraire, n'a pas envie de voir la planète sombrer dans le chaos ; Rampa, démon aimant le XXème siècle mais détestant le XIVème, n'a pas trop envie de quitter ses habitudes et son terrain de jeu favori (et oui, ce sont les deux personnages présents sur la couverture... elle n'est pas forcément très belle, mais ça annonce bien le côté loufoque du livre). Et rapidement, de onze ans de délai, nous allons les suivre dans les derniers jours avant la fin du monde.

   Enfin, nous ne suivons pas que ce duo magique, mais aussi l'Antéchrist et sa bande de copains, les cavaliers de l'Apocalypse, une descendante de la prophétesse Agnès Barge,... un bon paquet de personnages, mais avouons-le, personne n'atteint le niveau d'Aziraphale et de Rampa. D'ailleurs, le milieu du livre où les deux ne sont pas présents est surement le seul passage légèrement en dessous (mais légèrement en dessous du génie à l'état pur, donc c'est encore bon).

   Ce livre a tout ce qu'on peut attendre d'un bon livre : des personnages géniaux, une histoire captivante avec du suspense et de l'action, de l'humour sous différentes formes, du rythme (via notamment les nombreux changements de points de vue), quelques réflexions bien placées sur notre époque,...

   Pas encore convaincu ? J'ai le argument décisif. Au sein des grandes parties/chapitres (correspondants aux différents jours restants), pour changer de personnage, il n'y a pas juste un saut de trois lignes. Non, au sein de ce blanc, il y a un petit dessin, qui change en fonction de la situation. C'est le détail qui tue et qui est super sympa.

Conclusion :

Coup de Flamme : A lire absolument, ce livre a tout.

Bohemian Rapsody by Queen on Grooveshark
Parce que les cassettes de Rampa ont une forte tendance à devenir des cassettes de Queen...

6 commentaires:

Kissifrott a dit…

Oulà, "Coup de Flamme", rien que ça ? xD Ca me fait pense au Coup de Burst de Francky dans One Piece ^^

Bon, c'est dithyrambique comme critique, mais je sais pas si je lirais la chose un jour ou l'autre, étant donné que je n'ai pas vraiment aimé les œuvres que j'ai lues des deux auteurs :o

Baroona a dit…

Et encore, j'ai minoré mon enthousiasme =P

Bon, ce n'est pas grave, de toute manière je savais que tu ne pouvais pas être parfait. Et tant que savoir que tu rates un chef d'oeuvre ne t'empêche pas de dormir, il n'y a pas de problème... =O

Tigger Lilly a dit…

Vraiment un très chouette livre, je le relierai à l'occasion.

Acr0 a dit…

Héhé un de mes livres préférés :D (donc oui, oui, tout à fait convaincue !)

Baroona a dit…

Ça ne viendrait pas d'une envie innefable par hasard ?
J'ai honte, je n'ai même pas placé le mot dans ma chronique, c'est honteux =(

Baroona a dit…

Wouhou !
Je n'en attendais pas moins de quelqu'un ayant adoré Neverwhere. =P