vendredi 11 janvier 2013

Isaac Asimov - Cailloux dans le ciel

Fiche technique :

Titre : Cailloux dans le ciel
Auteur : Isaac Asimov
Date de première publication : 1950
Nombre de pages : 254
Taille de l'écriture : Moyenne

Quatrième de couverture :

Joseph Schwartz, paisible tailleur retraité, se promène tranquillement dans les rues de Chicago quand un étrange phénomène le propulse des milliers d'années dans le futur. Où la Terre n'est plus qu'une petite planète d'intérêt stratégique secondaire au sein d'un vaste empire galactique. Joseph y est en danger de mort puisque les lois visant à limiter la population frappent d'euthanasie tous les résidents de plus de soixante ans. Or il est âgé de soixante-deux ans... Son destin va heureusement croiser celui de Bel Arvadan, un archéologue sirien qui défend une thèse proprement invraisemblable : la Terre serait le berceau de l'Humanité !

Mon avis :

Je dois avouer une chose : je n'avais jamais lu de livre d'Isaac Asimov. Moi-même je ne sais pas trop comment cela est possible, mais l'erreur est réparée (ou tout du moins en cours de fixation). En cherchant, je peux tout de même dire que j'ai vu le film I, Robot. Ça reste limité.

Bref, je me suis lancé, pour le meilleur et pour le pire. Seulement pour le meilleur en fait, car j'ai vraiment apprécié ce livre. Le gros point fort pour moi est la manière dont Asimov déroule son histoire : pas de temps mort, pas de moments d'ennui, on passe d'une action à une autre simplement, sans avoir des paragraphes et des paragraphes de "blabla" pas forcément utile. C'est simple, c'est clair, c'est fluide.
Attention, ce n'est pas pour autant juste des péripéties lancées les unes après les autres sans logique ni réflexion, il y a une trame et de la cohérence. En parlant de cohérence, on a même le droit à quelques passages d'explications scientifiques pour éclairer certains phénomènes - oui, ma naïveté fait que quelques mots compliqués dans un même paragraphe me donne l'impression que l'auteur cherche une certaine crédibilité (même si personnellement, je ne vois aucune bizarrerie dans le fait de changer d'époque en enjambant une peluche dans la rue).

Une dernière petite chose m'ayant marqué : on ne sent absolument pas que le livre date de 1950. Cela pourrait tout à fait être une oeuvre actuelle, cela passerait de la même manière. Un livre intemporel pour une histoire de saut dans le temps.

Conclusion :

4/5 : A lire, pour passer un bon moment et découvrir le futur de la Terre.

The Scientist by Coldplay on Grooveshark   
Parce que les scientifiques ont une certaine importance dans ce livre.

1 commentaire:

Kissifrott a dit…

Ah ! Un livre d'Asimov que je n'ai pas lu. je rectifierais ça plus tard.

Et très sympa les musiques rajoutées en fin de message, je crois que je vais te piquer cette habitude 8)